10 Août 2017

Cameroun: Préparation de la CAN 2019 - « Bafoussam est propre en dehors des trous »

S'exprimant ce mercredi, 09 Août 2017, en marge de la réunion d'évaluation des préparations de la CAN 2019 à l'initiative du Gouverneur de la région de l'Ouest, Fonka Awa Augustin, le délégué du gouvernement auprès de la communauté urbaine de Bafoussam.

Emmanuel Nzette semble réconforter Ahmad Ahmad, président de la confédération Africaine de football dans sa position, sur l'impréparation du Cameroun à 24 mois de fête africaine du football.

Morceau choisi d'une intervention qui expose les tares du pays de Roger Miler : « Je remercie tous ceux qui m'ont interpellé en commençant par celui qui a posé la question sur les transporteurs par moto que nous formons. Il ne s'agit pas de les former pour transporter les joueurs vers les stades.

Nous les formons pour la circulation en ville. Pour leur dire que le code de la route est universel qu'il n'ya pas un code spécial pour les motos taxis...

C'est ce que nous voulons mettre dans leurs têtes. Le second problème c'est le projet C2D. Le comité d'organisation de la CAN (comican) a déjà choisi les routes dans le cadre de la CAN et avec l'ambassadrice de France, nous avions sillonné toutes les routes de Bafoussam pour voir celles qui sont retenues par le C2D... le triangle équilatéral où est situé le marché central, le pourtour sera entièrement refait. La façade principale du marché central sera réalisée. Il ya les lampadaires solaires, les kiosques à eau, les toilettes publiques et toilettes collectives. Et à propos des routes, je voudrai dire que c'est un problème global. Et à un problème global nécessite une solution globale. Je voudrai ajouter que Bafoussam n'est pas champion des mauvaises routes.

Vous allez visiter les villes de Bamenda, Garoua, Ngaoundéré et Maroua, les villes qui ont même taille que Bafoussam. Vous comptez le nombre des trous qui y sont, avant de venir à Bafoussam compter en dernier lieu, et voir celle qui a plus de routes avant de noircir Bafoussam. A Bafoussam, la communauté fait ce qu'elle peut. L'argent de la communauté ce sont les pièces de 100f que nous collectons auprès des mamans là, on ne reçoit pas un budget comme une fonction publique où il y a des dotations chaque année pour les réalisations. La communauté ne dépense que ce qu'elle recouvre. Donc, les routes à Bafoussam sont nettement mieux entretenues.

Vous regardez les télévisions, il ya les piscines au milieu de la chaussée. A Bafoussam ça traverse. Nous listons les nids de poule et nous les fermons. Actuellement nos camions sont en route pour boucher les trous avec les moyens de bord. Il ya des personnes qui pensent qu'on ne fait rien parce qu'on est médiocre. Nous sommes arrivés à Bafoussam trouvé une ville sinistrée, très pauvre et très endettée. Avec un compte administratif de 330 millions. Maintenant, grâce au dynamisme et aux infrastructures productives, notre budget est de 1milliard 802 millions, avec une croissance à trois chiffres », dixit le super maire de Bafoussam

Espérons seulement que le bon Dieu descende du ciel pour aider le Cameroun à sauver son honneur de la face du monde

Cameroun

L'agresseur d'un policier rattrapé à Douala

Robert Ying Dapsia avait poignardé un gardien de la paix 2ème grade à la gare ferroviaire a… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.