9 Août 2017

Kenya: Des résultats provisoires qui divisent

L'opposition crie à la fraude et manifeste déjà pour remettre en cause le verdict des urnes

Une manifestation organisée hier par l'opposition à Mathare, bidonville de Nairobi, a viré au drame à la suite d'échauffourées qui ont opposé manifestants et forces de l'ordre. Deux civils y ont trouvé la mort. Pour disperser la foule en furie, la police a dû tirer en l'air et user de gaz lacrymogènes. Des informations confirmées par la police kényane hier en début d'après-midi.

A Kisumu, grande ville de l'ouest du Kenya et un des fiefs électoraux du candidat, Raila Odinga, des manifestations ont également été signalées. La police a eu maille à partir avec des jeunes acquis à la cause de ce dernier au quartier Kondele, où ceux-ci ont érigé des barricades et brûlé des pneus sur la voie publique. Ces incidents sont venus en rajouter à une journée qui avait déjà démarré sur fond de polémique et de contestation.

Après avoir qualifié les résultats partiels de la présidentielle de «fictifs», l'opposant Raila Ondinga a déclaré qu'il ne les reconnaîtrait pas. Les résultats provisoires annoncés hier matin par la Commission électorale, sur plus de 90 % des bureaux de vote, créditaient le président sortant, Uhuru Kenyatta, de 54,41 % des suffrages, contre 44,77 % pour son challenger, sur un total de 14,2 millions de votes comptabilisés.

Dans un long communiqué lu après la sortie de la Commission électorale, le leader de l'opposition a dénoncé «une fraude d'une gravité monumentale», prétextant que des hackers se seraient introduits dans la nuit du 7 au 8 août au cœur des systèmes informatiques de ladite commission. D'après lui, ceux-ci auraient utilisé les codes d'accès de Chris Msando, le responsable informatique de la Commission électorale retrouvé mort le 31 juillet dernier avec des traces de violence au corps.

Kenya

HRW dénonce les viols des forces de l'ordre pendant la période électorale

Dans un rapport publié ce jeudi 14 décembre, Human Rights Watch dénonce de nombreux crimes sexuels,… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.