8 Août 2017

Afrique: Un millier de jeunes leaders africains se sont réunis à Washington pour collaborer sur le leadership et le renforcement des compétences

communiqué de presse

Washington — Un millier de jeunes leaders africains se sont réunis à Washington, D.C. la semaine dernière pour le Sommet 2017 du Mandela Washington Fellowship. Représentant 48 pays en Afrique sub-saharienne, le groupe diversifié de leaders s'est absorbé dans des activités pour renforcer leurs compétences en leadership et pour établir des liens entre eux et avec les leaders des États-Unis provenant des secteurs public, privé et sans but lucratif.

Le Sommet, qui a eu lieu du 31 juillet au 2 août et qui a été organisé par le Bureau des affaires culturelles et éducatives du Département d'État des États-Unis avec le soutien de l'IREX, a marqué l'apogée des instituts d'études et de leadership d'une durée de six semaines pour les boursiers dans les collèges et universités à travers les États-Unis. Les boursiers rentrent maintenant chez eux pour appliquer les compétences qu'ils ont acquis et pour utiliser les réseaux qu'ils ont créés pour renforcer la paix et la sécurité, pour stimuler la croissance économique et pour renforcer les institutions démocratiques au profit de l'Afrique et des États-Unis.

Le boursier Mandela Washington Peo Pinkie Sebotho du Botswana a commenté sur la collaboration avec les autres boursiers. « Nous avons été ravis de partager nos expériences et nos rêves pour l'Afrique. J'ai fait des amis, j'ai fait des partenaires commerciaux. On planifiait ce que l'on ferait ensemble à l'avenir ».

Mark Taplin, à ce moment secrétaire d'État adjoint par intérim pour les affaires culturelles et éducatives, a déclaré : « je ne considère pas ceci juste comme un Sommet de boursiers Mandela Washington. C'est peut-être le plus grand rassemblement de toute l'année ici dans le D.C. des émergents, des leaders et des créateurs, des rêveurs et des faiseurs, des partageurs et des soucieux. Vous êtes l'avenir dans les affaires et l'esprit d'entreprise, de la société civile et de la gouvernance du continent le plus prometteur du monde ».

Wade Warren, à ce moment l'administrateur par intérim de l'Agence des États-Unis pour le développement international, s'est également adressé aux boursiers, les invitant à exploiter toute la puissance des réseaux que la bourse (Fellowship) a contribué à forger pour eux et à transformer les défis en opportunités.

Mercredi a mis en évidence les perspectives africaines et américaines sur le leadership avec des remarques de Tony Elumelu, président de Heirs Holdings et fondateur de la Fondation Tony Elumelu ; le Dr Helene Gayle, PDG de la McKinsey Social Initiative ; Norman Moyo, auteur et PDG de New Enterprise Business DPA & CUMII chez ECONET et le général (à la retraite) Richard Myers, président de l'université d'État du Kansas et 15e président du Comité des chefs d'état-major.

« J'ai étudié la raison pour laquelle les leaders ont du succès et j'ai observé un dénominateur commun : l'héritage. Donc, en tant que jeunes leaders, notre devoir à nous est de réfléchir à notre héritage. Notre devoir est de réfléchir à long terme. L'ère que vous créez est l'ère de l'autonomie et responsabilisation », a déclaré Elumelu.

Dans son allocution, le général Myers a souligné le courage et la prise de risque. « Si vous essayez de faire la différence, il faut persévérer. Il ne suffit pas d'avoir un leader héroïque pour faire la différence, il faut chacun d'entre nous », a exhorté Myers.

Mercredi a également présenté un forum congressionnel sur l'investissement dans la prochaine génération de l'Afrique avec le sénateur des États-Unis du Delaware Chris Coons, qui a discuté de la défense des intérêts, de l'esprit d'entreprise, de l'engagement citoyen, des droits de l'homme et des relations entre les États-Unis et l'Afrique.

Le président et PDG de l'IREX Kristin M. Lord fait remarquer que : « la Mandela Washington Fellowship crée un réseau de leaders qui font progresser la paix, la prospérité et une gouvernance plus efficace, qui est favorable non seulement au peuple du continent africain, mais forge des relations interpersonnelles et intergouvernementales qui bénéficient à la fois les États-Unis et l'Afrique ».

Photos et vidéos du sommet sont disponibles en ligne.

La Mandela Washington Fellowship for Young African Leaders est un programme du gouvernement des États-Unis qui est soutenu dans sa mise en œuvre par l'IREX.

Alex Cole, directeur des communications stratégiques, IREXacole@irex.org202-628-8188

Logo : http://mma.prnewswire.com/media/150532/irex_mandela_washington_fellowship_logo.jpg

Copyright © 2017 PR Newswire. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.