10 Août 2017

Sénégal: Mactar Cissé - «Le parc de production de Senelec n'a pas ètè trop affecté...»

Le directeur général de la Senelec a effectué, hier, une visite à la centrale du Cap des biches, en compagnie de ses techniciens. Makhtar Cissé était sur les lieux au lendemain de l'explosion à la centrale C4.

Il assure que la société nationale d'électricité, malgré cet accident, a de la réserve pour satisfaire les consommateurs sénégalais.

Malgré l'immobilisation de 35 méga watts du parc de production de la Senelec, le directeur général Mouhamadou Mactar Cissé estime que cette situation n'a pas empêché de fournir de l'électricité à l'ensemble des Sénégalais.

Pour lui, «c'est la preuve que le parc de production de Senelec a un bon taux de disponibilité». Il ajoute que la «Senelec est dans une dynamique positive de redressement qui lui permet malgré, un incident de cet ampleur, de fournir de l'électricité à l'ensemble des Sénégalais sans connaître de désagréments majeurs».

En effet, le Directeur estime que cela a été possible grâce à la promptitude de l'intervention des techniciens qui ont réussi à circonscrire l'accident : «l'incident a été circonscrit à un seul groupe parce qu'une centrale, c'est plusieurs groupes. Et les groupes de Senelec portent des noms. Vous avez le C4 et les groupes, c'est 401, 402 jusqu'à 5. Un seul groupe a été affect». Mais par mesure de prudence, poursuit-il, les techniciens «ont été obligés d'arrêter d'autres groupes en plus des groupes qui étaient en maintenance ». Hier, il n'y avait pas beaucoup de bruit dans la centrale. Un seul groupe tournait.

A cela s'ajoute, d'après Mouhamadou Mactar Cissé, les contrats d'achat d'énergie avec les privés qui vendent de l'énergie à la Senelec et l'apport en énergie renouvelable. En effet, précise-t-il, « j'ai vu qu'hier, il a fait un temps un peu nuageux sur Dakar, mais sur nos sites de production d'énergie solaire, il n'y avait pas de nuages. Heureusement qu'à Bokhol, on a eu une bonne production de solaire hier, à Malicounda aussi » a-t-il dit.

Pour l'heure le directeur de la société nationale d'électricité se donne du temps pour le bilan chiffré des dégâts. Pour Mouhamadou Mactar Cissé, il faut d'abord un diagnostic complet dans dix jours, «pour savoir ce qu'on a perdu. Mais je n'ai pas de chiffres précis». Tout en signalant que toute la machine n'est pas détruite. «Vous avez pu le constater, il y a des dégâts qui sont plus spectaculaires notamment sur le mur », précise-t-il.

Sur les causes de l'explosion, le directeur général de Senelec dit ne pas vouloir s'épancher parce que ne les connaissant pas encore. Mais précise que c'est bel et bien un accident dont les origines seront identifiées à l'issus des investigations menées par les techniciens.

Sénégal

Y'en A Marre porte plainte contre l'Etat à la Cour de justice de la Cedeao

Le mouvement citoyen Y'en a marre ne se limitera plus à battre le macadam dans la rue, mais au besoin,… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.