10 Août 2017

Congo-Kinshasa: Une répression de trop

opinion

La République démocratique du Congo vient, une fois de plus, d'enregistrer de morts suite à l'excès de zèle des hommes en uniforme. De paisibles citoyens qui ont versé leur sang, à cause de la violence aveugle des hommes du pouvoir.

Qu'un groupe d'individus décident de manifester pacifiquement, c'est un droit leur reconnu par la Constitution. Qu'ils scandent des slogans hostiles au pouvoir, ils devaient être déférés devant les juges pour que l'infraction soit établie, si infraction il y avait. Tuer un compatriote sans motif valable, c'est criminel.

Là où le bat blesse, c'est lorsque les forces de l'ordre recourent à l'usage disproportionné de la force face à des manifestants apparemment sans arme. Des Congolais manifestant pacifiquement sont tués comme des rats, au moyen des munitions achetées avec l'argent des contribuables congolais. C'est inadmissible.

Le gouvernement commet les mêmes erreurs. Tirs à balles réelles, contradiction dans la désignation des assaillants, incohérence dans l'établissement du bilan des opérations. Entre-temps, les militants des droits humains observent et font leur travail. Tôt ou tard, les responsabilités seront établies et les coupables poursuivis par la justice.

Tenez ! Au lendemain de l'attaque de la prison centrale de Makala, le monde entier a entendu le ministre de la Justice désigner les adeptes de Ne Muanda Nsemi comme auteurs de cette attaque de triste mémoire. Quelque temps après, il sera contredit par le porte-parole de la Police nationale congolaise (PNC) qui, de son côté, parle des adeptes de Kamuina Nsapu. Qui a dit vrai ?

Tout compte fait, le peuple congolais a soif d'assister à l'alternance à la tête de l'Etat. Ce qui ne peut être obtenu que par l'organisation des élections démocratiques, transparentes et crédibles.

De la manière dont tout homme épris de paix doit condamner tout acte conduisant à la mort d'hommes, c'est de la même manière que le peuple congolais condamne l'usage disproportionné de la force. Les Congolais ne peuvent continuer à être tués comme des mouches, sous quelque prétexte que ce soit.

Le peuple ne va plus tolérer que le sang des Congolais coule gratuitement pour faire plaisir à un individu ou à un groupe d'individus. Trop, c'est trop.

Congo-Kinshasa

Ituri - 40 personnes meurent dans un éboulement de terrain au bord du lac Albert

Les catastrophes dues aux affaissements des terres sont fréquentes dans cette province de l'Est de la RDC. Plus »

Copyright © 2017 Le Potentiel. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.