10 Août 2017

Congo-Kinshasa: Contraintes au processus électoral - L'Oif lave la CENI et indexe le Gouvernement !

Une autre mission consacrée à la revue des recommandations a été à la porte de la CENI. Conduite par le Général Siaka Siangare, cette délégation a examiné en profondeur tous les aspects sans complaisance.

Ce qui bloque et ce qui ne bloque pas le processus. Mais, le Général fait savoir que les contraintes qui sont liées à la mise en œuvre de ce processus électoral ne viennent pas de la CENI. "Il y a celles d'ordre sécuritaire, budgétaire, logistique et juridique qui ne sont pas du cadre de la CENI, mais plutôt du Gouvernement et du Parlement".

Il a, en outre, salué la transparence de la CENI, par rapport à la sollicitation d'un Expert de l'Oif dans l'élaboration du calendrier électoral. La CENI compte déjà 38.728.000 enrôles en RDC. Et, la ville de Kinshasa, selon les statistiques avoisine 4.550.000 électeurs.

L'Oif veut voir clair dans la mise en œuvre de ses recommandations adressées à la Ceni. C'est le but pour lequel le Général Siaka Siangare a rencontré le Vice-président de la Ceni, Norbert Basengezi, jeudi 10 août 2017, au siège de la Centrale électorale. Cette mission a été essentiellement consacrée à la revue en détail des recommandations contenues dans le rapport du mois de mai de cette année.

"L'Oif a jugé, cette fois-ci, utile d'intervenir à la Ceni de la RDC pour faire le point de la mise en œuvre, car nous tenons absolument à la mise en œuvre de ces recommandations. Ce qui peut nous encourager à poursuivre les efforts d'accompagnement et d'appuie", a déclaré Siaka Siangare à la presse.

Il a souligné que le tour d'horizon effectué à ce sujet a été sans complaisance notamment, sur les points d'exécution de ces recommandations. "J'avoue que je suis tellement satisfait du niveau d'exécution du travail effectué par la Ceni à ce jour. Un grand nombre des recommandations sont exécutés et d'autres sont en cour d'exécutions".

Contraintes constatées

Nous avons, en profondeur, évoqué les contraintes qui sont liées à la mise en œuvre de ce processus électoral, déclare le Chef de la délégation de l'Oif. La plupart de ces contraintes ne viennent pas de la Ceni.

" Il y a celles d'ordre sécuritaire, budgétaire, logistique et juridique qui ne sont pas du cadre de la Ceni, mais plutôt du gouvernement et du Parlement", a confié Siaka Siangaré.

Par contre, ajoute-t-il, avec les moyens à sa disposition, la Ceni consacre beaucoup d'efforts pour la modernisation de l'outil de mise en œuvre de ce processus électoral. C'est le cas d'expédition des données de l'enrôlement et des résultats à partir des antennes.

Publication du calendrier électoral

Cette question n'a pas été occultée lors de cette réunion de contrôle. Pour le général Siangare, quand bien même nous parlons dans notre rapport d'un projet de calendrier, la Ceni nous a présenté, indique-t-il, une disposition qui est prise pour faciliter l'élaboration d'un calendrier consensuel.

"Ce qu'il faut encourager dans ce contexte, c'est la demande de la Ceni à l'Oif de lui affecter un expert de l'Oif dans le cadre de l'élaboration du calendrier et de la suite du processus. J'ai l'assurance qu'il y aura un délégué qui accompagnera la Ceni au quotidien", a-t-il rassuré.

Congo-Kinshasa

Des dirigeants congolais sur la shortlist de la CPI

L'assassinat en mars dernier de deux experts des Nations unies dans le Kasaï reste d'actualité. Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.