10 Août 2017

Congo-Kinshasa: Diaspora - Sindika Dokolo à la tête du mouvement citoyen « Les Congolais debout »

L'objectif dudit mouvement consistera à conscientiser la population pour le respect de la Constitution à travers une lutte pacifique.

Un nouveau mouvement citoyen vient de voir le jour et entend se frayer sa place dans la multitude qui existe déjà en RDC à l'image de Lucha et Filimbi qui tentent, à leur manière, de mobiliser les Congolais dans une mouvance non partisane pour mettre la pression sur le pouvoir. « Les Congolais debout », telle est la dénomination du nouveau mouvement citoyen qui fait de l'alternance en 2017 une de ses motivations essentielles. C'est le 10 août que le projet a été officiellement lancé depuis Londres via les réseaux sociaux à travers une vidéo de deux minutes qui en donne la quintessence.

« Les Congolais débout » est étroitement lié à la personne de Sindika Dokolo qui en est le concepteur et initiateur. L'homme d'affaires congolais et gendre du président angolais José Eduardo dos Santos, qui a déjà exprimé des ambitions présidentielles, entend donc capitaliser ce projet pour s'assurer un encrage auprès d'une population congolaise qui apprend à le connaître. « Si, comme nous, vous pensez que la RDC souffre d'avoir été trahie par ses dirigeants, devenez un Congolais debout », déclare-t-il dans cette vidéo de lancement mise en ligne concomitamment avec une plate-forme destinée à recueillir les adhésions.

L'objectif poursuivi est de créer un mouvement non violent capable de conscientiser les Congolais pour le respect de la Constitution par une lutte pacifique. Il est question, comme le font savoir les animateurs du projet, de « diffuser massivement une juste pensée dans le but du respect strict et sans condition de la constitution en son article 64 dans l'intérêt national et dont le peuple est le seul bénéficiaire ». Le mouvement, apprend-on, est ouvert aux membres de toutes les sensibilités politiques et sociales ainsi qu'à toutes les organisations de la société civile.

Et pour parvenir à ses fins, le mouvement entend recourir à toute forme d'actions non violentes telles que les manifestations pacifiques et les sit-in à Kinshasa et dans l'arrière-pays dans le seul but d'obtenir l'alternance politique consacrée par la Constitution. Sindika Dokolo assure toutefois que son militantisme se fait indépendamment de sa famille et ne cache pas, en revanche, sa proximité avec l'opposant Moïse Katumbi avec lequel il partage un certain nombre d'idéaux sur le plan politique, économique et social.

Congo-Kinshasa

Courte victoire du TP Mazembe sur SuperSport United

Le TP Mazembe, tenant du titre, n'a pas encore conservé sa couronne. Chez eux, les hommes de Pamphile Mihayo ont… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.