10 Août 2017

Kenya: Les observateurs étrangers satisfaits des élections générales

Raila Odinga conteste toujours les résultats partiels et affirme que le système informatique des élections a été piraté. Mais les observateurs étrangers lui demandent de respecter le verdict de l'élection présidentielle.

Au cours d'une conférence de presse tenue ce jeudi à Nairobi, le groupe des observateurs étrangers déployés au Kenya par l'Union européenne et la Fondation Carter ont réitéré leur confiance dans le système informatique mis en place par la Commission électorale.

En clair, selon eux, la crédibilité de ces élections générales ne souffre d'aucune contestation. C'est ce que nous a expliqué l'ancienne Premier ministre du Sénégal, Aminata Touré. Elle co-dirige avec l'ancien secréraire d'État John Kerry la mission d'observation pour le compte de la Fondation Jimmy Carter, du nom de l'ancien président américain:

"Au moment du décompte des voix également, chaque représentant de parti ou de candidat est reparti avec une copie des procès-verbaux. Ensuite, il y a eu quelques difficultés avec la transmission électronique des procès-verbaux.

Mais la commission électorale independante a appelé tous les partis, tous les candidats qui le souhaitaient à venir consulter les données et les comparer avec les procès-verbaux dont ils disposaient."

Raila Odinga revendique la victoire

La coalition de l'opposition kényane a demandé à la Commission électorale de déclarer son candidat Raila Odinga "vainqueur" de l'élection présidentielle du 8 août dernier.

Selon l'opposition se basant sur des données de la Commission électorale, Raila Odinga a obtenu un peu plus de 8 millions de voix contre 7,75 millions pour le président sortant Uhuru Kenyatta.

Une annonce qui contredit les résultats provisoires publiés mardi sur le site de l'IEBC, l'organe qui a organisé les élections générales et qui donnent 54,24% des suffrages au président sortant, contre 44,88% à Odinga, sur un total de 14,9 millions de votes comptabilisés dans près de 98% des bureaux de vote.

Pour leur part, les observateurs déployés par l'Union africaine, l'Union européenne, et l'organisation du Commonwealth ou encore de la fondation Carter ont loué le travail jusqu'à présent accompli par la commission électorale. C'est pourquoi Aminata Touré compte sur la clairvoyance de Raila Odinga qui lui aurait donné des assurances sur ce point:

"On a rencontré individuellement, le Sécretaire d'Etat John Kerry et moi, le candidat Odinga à son domicile. Il m'a donné l'impression de quelqu'un qui voulait preserver la paix. Il a tenu des propos très responsables.

J'attends de lui qu'il maintienne cette position et que la paix prévale. Il faut que les Kenyans exigent également que leurs dirigeants respectent les dispositions légales pour que le pays renforce sa démocratie."

Selon diverses sources, la commission électorale kényane pourrait proclamer les résultats définitifs de ces élections générales ce vendredi. Jusquà ce jeudi dans la soirée, elle procédait à l'authentification des procès-verbaux des bureaux de vote.

Kenya

Incertitudes sur le maintien de la présidentielle au 26 octobre

Le Kenya est de plus en plus dans le doute. Le président de la Commission électorale, l'IEBC, a dit que… Plus »

Copyright © 2017 Deutsche Welle. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.