11 Août 2017

Madagascar: Maevatanàna - Un présumé sorcier battu à mort

Un homme âgé de 52 ans présumé sorcier, à Ambohidahy, dans la commune rurale de Morafeno, district de Maevatanana a succombé à une vindicte populaire, lundi aux environs de 21h.

Les villageois l'accusent d'être l'auteur de la mort de plusieurs victimes à cause d'un empoisonnement par l'alcool. La dernière fois, il a été pris en flagrant délit après des funerailles d'une victime ainsi intoxiquée. « Il s'est fait remarquer lorsqu'il a tenté une nouvelle fois d'offrir un verre à un homme d'une trentaine d'années dans un bar.

Ce dernier est tombé en syncope après avoir bu », a indiqué une source proche de l'enquête. La foule s'est ruée directement vers le vieil homme en le forçant à réanimer celui qu'il aurait envouté. « Il a pu le ressusciter lorsqu'il fait d'étranges gestes sous les yeux du public », a indiqué la gendarmerie locale.

Le suspect aurait tenté de s'enfuir, mais a fini par se faire lyncher. Il a été roué de coups de pierres et de rondins, d'après le constat et l'enquête de la gendarmerie d'Andriba saisie de l'affaire. Trois gendarmes issus de cette brigade, au 80km d'Ambohidahy, le chef de fokontany, un médecin et quelques notables du village étaient sur place, lundi soir.

Madagascar

La peste a déjà fait plus de 80 victimes

A Madagascar, la peste continue de faire des victimes. Depuis plus de deux mois, 878 cas de peste ont été… Plus »

Copyright © 2017 L'Express de Madagascar. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.