11 Août 2017

Sénégal: Approvisionnement en poissons frais - Linguére, Louga, Kaffrine, Tambacounda s'offrent des caisses isothermes

Le projet GoWamer pour la gouvernance et l'adoption de bonnes pratiques en matière d'utilisation durable des ressources marines et côtières dans les pays de l'écorégion Wamer couvrant le Sénégal, la Guinée, la Guinée Bissau, la Gambie, le Cap-Vert et la Mauritanie, prend fin en décembre prochain.

Dans l'esprit de son résiduel financier, des localités précitées ont réceptionnée 30 caisses isothermes hier, jeudi, Dakar.

Très en deçà de la moyenne établie par l'Organisation mondiale de la santé en matière de consommation de poissons frais, estimée à 29kg par habitant et par an, les populations des localités de Linguère, Kaffrine et Tambacounda en sont largement déficitaires pour défaut de moyens de transport et conservation adéquats. En réponse à cela, lesdites localités viennent de bénéficier d'un appui logistique de 30 caisses isothermiques du programme Go-Wamer, financé par l'Union européenne et le Programme des Nations unies pour le développement (Pnud).

Le projet se veut, de manière générale contribuer, à la réduction de la pauvreté et au renforcement de la sécurité alimentaire des communautés côtières de l'écorégion Wamer (Western African Marine Eco-Region). Arnaud Comolet, coordonnateur du projet GoWamer de préciser: «Après approbation par les autorités sénégalaises de ce projet, les caisses isothermes ont été acquises selon les procédures en vigueur des marchés publics et seront mises à la disposition des bénéficiaires dans le but d'améliorer la qualité sanitaire des produits halieutiques, de faciliter l'accès au poisson de zones déficitaires pour ce produit alimentaire de base, et de contribuer ainsi à l'amélioration de la chaîne de valeur et de la chaîne de distribution du poisson au Sénégal».

Poursuivant son propos, il fera noter qu'il sera procédé à une série de formations sur l'entretien et la maintenance de ce matériel au moment de sa livraison, puis, ultérieurement, sur le renforcement des capacités en matière de bonnes pratiques de conservation des denrées alimentaires.

En outre, renseigne-t-il: «Il sera procédé à une formation en gestion financière simplifiée de sorte à mettre en place, en collaboration avec les groupements d'intérêts économiques (Gie) bénéficiaires, un système de gestion de ces caisses qui permettra de financer l'acquisition de nouvelles unités. Enfin, il fait remarquer que le Pnud se félicite de la distribution de ces caisses isothermes qui ont pour vocation d'améliorer l'approvisionnement en poisson de zones parmi les plus déficitaires en cette source d'alimentation et d'améliorer la qualité des produits halieutiques qui y sont commercialisés».

Mamadou Goudiaby, directeur de la pêche maritime de magnifier l'apport logistique: «Cet appui logistique du programme Go wamer est une bonne initiative qui vient soulager les populations de localités précitées qui sont déficitaires». Selon lui: «Ces caisses isothermes permettront une meilleure conservation des produits halieutiques, aidées en cela par l'existence des infrastructures de glace, de chambres froides dans lesdites localités. Toutefois, il précise que le dispatching ce fera en fonction du volume de produits qui arrive dans chaque région».

Sénégal

Le procès de Khalifa Sall fixé au 14 décembre

Khalifa Sall et ses sept collaborateurs seront donc jugés. Le renvoi devant le tribunal correctionnel a… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.