11 Août 2017

Mauritanie: Le FMI recommande une politique budgétaire rigoureuse

Les administrateurs du FMI ont recommandé que la politique budgétaire se centre sur la consolidation des ajustements assurés jusqu'à présent et sur la création d'une marge de manœuvre budgétaire en accélérant les réformes en cours.

Selon un communiqué, cela permettrait d'accroître les dépenses sociales et les dépenses d'infrastructure sans compromettre la stabilité macroéconomique ni la viabilité de la dette. Les administrateurs encouragent les autorités à poursuivre la modernisation des administrations fiscale et douanière, à mettre en place un impôt sur les sociétés, à adopter la nouvelle loi de finances organique et à revoir et supprimer progressivement les exonérations fiscales.

Ils engagent les autorités à mettre rapidement en œuvre les mesures récemment adoptées pour renforcer l'investissement public et la gestion de la dette afin de contribuer à hiérarchiser les projets. Les administrateurs s'accordent de manière générale sur la nécessité d'éviter les emprunts non concessionnels et d'accorder plutôt la préférence aux prêts concessionnels et aux dons.

S'agissant des négociations engagées par la Mauritanie avec les créanciers bilatéraux hors Club de Paris, plusieurs administrateurs rappellent l'importance de préserver la comparabilité de traitement entre créanciers officiels bilatéraux.

Les administrateurs soulignent qu'il est important de gérer les risques grandissants qui pèsent sur la stabilité financière et de doper le crédit au secteur privé.

Mauritanie

Réunion de dialogue politique entre le gouvernement mauritanien et L'union Européenne

Nouakchott, 15/12/2017 - Le Premier ministre, M. Yahya Ould Hademine a présidé vendredi dans la salle de… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.