11 Août 2017

Mauritanie: Le FMI note une croissance de 1,7 %,

Suite à une mission du FMI, les administrateurs ont relevé une croissance qui est restée faible, avec une estimation à 1,7 %, et la dette extérieure a continué de s'accroître (jusqu'à 72 % du PIB).

Selon un communiqué, le ralentissement de l'activité économique a également accentué les risques pesant sur la stabilité financière. En réponse, les autorités sont entrain de renforcer la supervision bancaire et de préparer une stratégie nationale de croissance accélérée et plus inclusive pour 2016-30 qui comprend des réformes structurelles et un vaste programme d'investissement en infrastructure financé sur ressources extérieures pour soutenir l'emploi, la croissance et la diversification.

De même, les perspectives de croissance se sont améliorées grâce aux investissements publics et aux réformes structurelles programmées et à un certain redressement des cours des métaux, même s'il a été de courte durée. Toutefois, d'importants déséquilibres extérieurs persistent; les perspectives restent tributaires des facteurs exogènes que sont les cours des matières premières et les investissements étrangers dans les industries extractives; et les remboursements de dette à venir pourraient accentuer la pression sur les réserves, qui sont tombées à 4,8 mois d'importations hors industries extractives en mars 2017. La mise en valeur éventuelle d'un gisement de gaz offshore récemment découvert pourrait changer la donne à partir de 2021.

Mauritanie

Les Mourabitounes locaux arrachent leur qualification pour la phase finale du CHAN

La sélection nationale locale s'est imposée ce soir à Bamako face au Mali 1 but à… Plus »

Copyright © 2017 Le Journal de l'Economie Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.