11 Août 2017

Ile Maurice: Hausse du prix des carburants - «Gouvernman jouisseurs lev paké alé !» scandent les manifestants

Les partis de l'opposition sont descendus dans les rues de Port-Louis, ce vendredi 11 août. Ils ont tenu à manifester contre la hausse du prix des carburants et à faire entendre leur voix. La marche a débuté au Champs-de-Mars. «Gouvernman jouisseurs lev paké alé !» scandaient les manifestants, à l'unisson.

Étaient présents entre autres à cette manifestation : Arvin Boolell, Patrick Assirvaden, Shakeel Mohamed et Osman Mahomed du Parti travailliste (PTr), Ajay Gunness, Veda Baloomoody et Vijay Makhan du Mouvement militant mauricien (MMM), Alan Ganoo, Atma Bumma et Jean Claude Barbier du Mouvement patriotique (MP) et Mamade Khodabaccus, Malini Seewocksingh, Dan Baboo du Parti mauricien social-démocrate (PMSD). Le nouvel adhérent du PMSD, Koomaren Chetty, l'avocat Yousuf Mohamed et le député indépendant Kavi Ramano étaient également présents. Les différentes associations syndicales y ont aussi participé, dont Raffick Bahadoor, président de l'Association des propriétaires de taxis, Faizal Ally Beegun, défenseur des travailleurs étrangers.

Toutefois, Navin Ramgoolam, leader du PTr, Paul Berenger, le leader du MMM, et Xavier-Luc Duval, le leader de l'opposition, ont brillé par leur absence.

Les partisans présents ont, eux, porté les couleurs de leurs partis pour l'occasion. De plus, une forte mobilisation policière a été déployée.

En route, les manifestants ont changé de trajectoire. Ils se sont assis devant le Prime minister's Office, réclamant sa démission. Par la suite, ils ont pris la direction du Parlement mais ont été refoulés par les policiers, qui étaient nombreux. Du coup, ils n'ont eu d'autres choix que de se diriger vers le jardin la Compagnie, où différents intervenants ont pris la parole.

Alan Ganoo a tenu à remercier tous ceux qui étaient présents. Cette augmentation est inacceptable, martèle-t-il. «Sa lamars-la inn fer parski sa ogmantasion-la inzistifié é dominer. Gouvernman pé fer ou pey Rs 4 anplis.» Tout le monde s'est rassemblé pour dire non à cela, ajoute-t-il. «Azordi, sé pa enn alians ou platform politik mé enn rasanbleman pou dir non. Éna bokou problem dan péi é bizin linité. Enn sel lépep enn seul nasion.» Il a donné rendez-vous pour une prochaine manifestation.

Patrick Assirvaden président du PTr a, lui, déclaré que le peuple doit se mobiliser. «Tou anba lao dan péi. Prémié mini dan tirolienn.»

Quant à Arvin Boolell, candidat à la partielle au no 18, il a soutenu que «bizin éleksion zénéral» et qu'il faut créer une plateforme commune. Il fait appel au peuple «docile» pour qu'il se mobilise et agisse.

Ajay Gunness secrétaire générale du MMM a, pour sa part, dit que le Premier ministre «fout nou laguel met ogmantasion lor nou laguel». D'ajouter qu'«azordi, sé zis enn réklam. Lopozision amenn mosion disallowance». Selon lui, «pli vite ki Premié minis alé li mieux».

Et Mamade khodabaccus, secrétaire générale du PMSD a déclaré que ce gouvernement est «maudit». «Zamé nounn gagn enn gouvernman ki inpliké dan skandal tou lé sémenn. Bizin donn kout pié pou zet malédiksion andéor brizan.»

Ile Maurice

Bateaux - La fabrication a le vent en poupe

Sous un soleil de plomb, des ouvriers s'activent sur un chantier bordé par l'océan. Équipés… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.