11 Août 2017

Cameroun: Compétitions sportives internationales - Tapis rouge aux médaillés

Lors de la réception des athlètes hier au Palais de l'Unité, le chef de l'Etat a souligné que le Cameroun sera prêt pour la CAN 2019.

Instant euphorique, moment exceptionnel. La réception offerte hier par le couple présidentiel camerounais en l'honneur des athlètes médaillés aux récentes compétions internationales relève de l'inédit. Difficile pour l'athlète Jean-Marc Djofang, grand maître international de jeu de dames de dissimuler ses larmes de joie après avoir été décoré par le chef de l'Etat. Lui qui est parti des Pays-Bas où il était en compétition pour répondre à l'invitation du couple présidentiel. Ils étaient scintillants et pétillants de bonheur.

Pour recevoir ces dignes ambassadeurs du Cameroun, le Palais de l'Unité a déployé le décor des grands jours : bruissement impressionnant des jets d'eau; profusion de fleurs bordant le tapis rouge déroulé pour l'accueil des héros ; haie d'honneur constituée d'éléments du détachement de la Garde présidentielle. Autant de marqueurs d'un événement voulu à la fois solennel et convivial.

C'est à 15 h précises que le chef de l'Etat qu'accompagne son épouse Chantal Biya, fait son entrée dans la salle des cérémonies qui brille déjà de mille feux. Paul et Chantal Biya y trouvent un décor planté, marqué par la présence des grands corps de l'Etat. Une brochette de membres du gouvernement assiste à cette communion sportive. Les membres du corps diplomatique ne sont pas en reste. L'ambassadeur itinérant Roger Milla, et Issa Hayatou, Pca de l'Académie nationale de football (Anafoot) sont également parmi les invités du couple présidentiel.

Sous la conduite du ministre des Sports et de l'Education physique, Bidoung Mkpatt, les 150 athlètes et les 42 encadreurs techniques, médicaux et administratifs reçoivent les chaleureuses mains de félicitations du président de la République et de la première dame du Cameroun. Ils sont rentrés victorieux des récents Jeux de la Francophonie (à Abidjan en Côte d'Ivoire), des Jeux de la Solidarité islamique (à Baku en Azerbaïdjan), des championnats d'Afrique de boxe (à Brazzaville au Congo), de karaté (à Yaoundé au Cameroun) et de judo (à Antananarivo à Madagascar) et de sambo (Victoria aux Seychelles).

S'adressant aux athlètes, le chef de l'Etat a marqué la reconnaissance de la patrie à ces fils qui ont « fait résonner 60 fois, à travers l'Afrique et le monde, l'hymne national du berceau de nos ancêtres ». Avec 192 médailles dont 60 en or, 64 en argent et 88 en bronze, les athlètes camerounais ont battu le record du Cameroun, « jamais égalé au cours des dix dernières années ». « Quel beau modèle pour la jeunesse du Cameroun », s'exclame Paul Biya.

Pour consolider la fraternité entre les Camerounais et au-delà, entre le Cameroun et le monde, le chef de l'Etat compte sur « l'appui robuste et musclé » de ces héros. Le président de la République utilisera ensuite cette plage idoine pour faire taire toutes les polémiques stériles liées à l'organisation de la CAN 2019 par le Cameroun « Le Cameroun sera prêt le jour dit. J'en prends l'engagement », déclare Paul Biya avec une tonalité solennelle. Une sortie présidentielle qui devrait certainement rassurer l'opinion nationale et internationale et surtout sonner le glas des déclarations controversées sur le sujet.

En signe de reconnaissance de la nation camerounaise à l'endroit de ces valeureux compatriotes, le chef de l'Etat a remis aux athlètes et encadreurs des décorations dans les différents ordres nationaux. Très ému par ces mots de reconnaissance et d'encouragement du chef de l'Etat, les athlètes ont exprimé à l'endroit du couple présidentiel leurs vifs remerciements pour l'honneur qui leur est ainsi fait. « Nous sommes très sensibles aux efforts et sacrifices consentis par les pouvoirs publics pour notre épanouissement. Merci pour tous les soutiens que vous apportez aux sportifs camerounais », reconnait Franck Parisi Bell Ngindjel, leur représentant.

La séance de photo de famille viendra clôturer ce moment inédit. L'occasion pour le chef de l'Etat de prendre du bon temps avec les sportifs. Et bien évidemment, c'était aussi la fête du selfie, exercice très androïde auquel s'est livrée la première dame, Chantal Biya, au grand bonheur des athlètes.

Réactions

Joseph Emilienne Essombe: « Nous travaillons dur»

Lutteuse, double médaillée d'or Jeux de la Francophonie

« Je suis très heureuse d'avoir reçu les félicitations et les encouragements du couple présidentiel. C'est ce dont tout sportif rêve. Nous travaillons dur pour arriver à ce genre de résultat. Je ne manquerai pas de remercier le Seigneur, car c'est par lui que tout est possible. Je rends hommage à ma défunte maman et ma défunte sœur aînée et je dédie mes médailles à tout le peuple camerounais, car nous sommes un peuple indivisible. »

Fokou de Chantal: « Il n'y a pas de sport mineur au Cameroun»

Championne d'Afrique de sambo en 2017 aux Seychelles

« Je suis très contente. Ça fait longtemps que je suis dans le mouvement sportif camerounais. J'ai commencé par le judo où j'ai eu l'honneur de recevoir plusieurs fois la poignée de main du chef de l'Etat. C'est une grande première au Palais de l'Unité, cette fois-ci en sambo. Je suis vraiment reconnaissance. Ça montre qu'il n'y a véritablement pas de sport mineur au Cameroun. Tous les sports sont au même niveau et ça va nous galvaniser davantage. Je vais garder le souvenir d'aujourd'hui pour revenir dans cette maison en glanant une médaille aux prochains championnats du monde. »

Jean-Marc Djofang: « C'est une consécration»

Grand maître international de jeu de dames

« C'est une grande fierté pour moi, car je suis dans ce mouvement depuis 15 ans et je rapporte des médailles. C'est une consécration, la résultante d'un travail chèrement mené. Aujourd'hui, permettez-moi de le dire, je peux mourir en paix, j'ai l'âme en paix, je suis fier. Vous ne pouvez pas imaginer l'émotion qui m'anime. Le président a dit que le Cameroun nous aime. Nous aussi aimons le Cameroun. J'étais en compétition aux Pays-Bas lorsque j'ai reçu l'information de cette réception. J'ai tout arrêté pour être là, je suis arrivé à 4h du matin. Pour rien au monde je ne voulais manquer cette occasion.»

Athanase Claude Oloko Nikoyo: « Un rêve qui est devenu réalité »

Entraîneur national d'athlétisme, chargé des lancers

« Mon athlète a été médaillée d'or aux Jeux de la Francophonie (Auriol Dongmo, lancer de poids, ndlr). C'est pour nous une fierté d'être reçu par le couple présidentiel. C'était impensable en début de saison, mais c'est un rêve qui est devenu réalité aujourd'hui. Nous avons vu les Lions indomptables (du football) être reçus ici, à travers la télévision. Aujourd'hui c'est notre tour. Nous sommes fiers et reconnaissants. Merci au couple présidentiel et au ministre des Sports et de l'Education physique, pour toute son œuvre autour de la prestation de nos athlètes. »

Marie Gisèle Eleme Asse: « C'est une fierté»

Double médaillée d'argent aux Jeux de la Francophonie sur 100 et 4x100m

« J'ai aussi participé également aux derniers Jeux de la solidarité islamique où j'ai obtenu une médaille de bronze. C'est une fierté. On se sentait oublié mais là, on est honorés et suivis par les Camerounais. Ces derniers temps, nos prestations ont été très médiatisées. Merci au chef de l'Etat de nous avoir permis d'arriver jusqu'ici. »

Sandrine Evoundou Akono: « Ceci n'arrive qu'une seule fois dans la vie »

Encadreur de judo

« Durant les Jeux de la Francophonie à Abidjan, j'ai été la seule arbitre représentant le Cameroun ayant officié. Après cette réception exceptionnelle du président de la République, nous sommes très contents. Ceci n'arrive qu'une seule fois dans la vie. Nous lui disons merci que ce soit arrivé à notre tour. Et sincèrement, qu'il aille de l'avant ».

Marielle Judith Lebog: « Le handisport est mis en avant »

Athlète déficiente visuelle 100m et 200m

« J'ai eu une médaille d'or au 100m et une de bronze au 200m à l'Athletic International Grand Prix de Marrakech au Maroc du 1er au 7 mai dernier. Nous sommes honorées. C'est une grande première et nous constatons que le handisport est mis en avant. Nous sommes contentes de cet évènement que notre père et notre mère ont organisé pour nous. »

Michel Abanda: « Nous nous considérons comme des athlètes du micro»

Journaliste

« Nous ne nous attendions pas à ce tapis rouge déployé pour nous par le couple présidentiel. Par le passé, seuls les athlètes de premiers plans, si je peux m'exprimer ainsi, étaient reçus au Palais de l'Unité. Nous avons été surpris de voir que nous étions invités en ce haut lieu pour être félicité par le couple présidentiel. Nous nous considérons aussi comme des athlètes du micro et cela m'amène à remercier notre hiérarchie qui nous a confié cette tâche de rendre compte de la bravoure des athlètes. Nous sommes fiers de ramener modestement notre médaille des médias au Cameroun. »

J'aime

Cameroun

CAN - U23 de cyclisme - Le parcours est connu

La compétition prévue au Cameroun est notamment composée de quatre étapes sur une distance… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.