11 Août 2017

Cameroun: Célébration de l'excellence

La réception offerte hier au Palais de l'Unité par le président de la République et son épouse, Chantal Biya, à des dizaines de sportifs et d'artistes camerounais est, à n'en point douter, une vibrante reconnaissance du mérite, une célébration de l'excellence, une ode à la jeunesse de notre pays. Car voilà des athlètes et des hommes de culture qui ont su, à la faveur de performances éclatantes, se distinguer brillamment.

Faisant par là même honneur au Cameroun à travers le monde. Ce qui représente pour les uns et les autres la somme d'efforts généreux, une abnégation admirable à la limite de l'ascétisme. Il s'agit de valeurs fortes qui ne pouvaient laisser indifférent le président Paul Biya, dont l'attachement et la sollicitude pour le mouvement sportif national sont de notoriété publique depuis le début de son magistère. Lui qui indiquait il y a quelques années qu'il ne saurait y avoir de sport mineur, de sport majeur ni de sport réservé.

Un refus de catégorisation discriminatoire entre des disciplines qui impliquent pour tous les pratiquants un égal don de soi, une bonne dose de patriotisme. D'où la diversité caractéristique de très nombreux sportifs accourus hier à la rencontre du coupe présidentiel, dans une communion et une symbiose saisissantes. Un symbole frappant d'unité et de solidarité de la nation autour des idéaux de paix, de partage et de concorde.

C'est dans cet esprit que le président de la République, Paul Biya, s'est personnellement engagé à offrir à la jeunesse du continent une Coupe d'Afrique des nations (CAN) masculine de football éclatante en 2019 au Cameroun. C'était au lendemain de la CAN féminine organisée en 2016 avec panache par notre pays. «La qualité de l'organisation de cet événement et la ferveur populaire qu'il a suscité sont de bon augure pour la Coupe d'Afrique des nations de football que le Cameroun organisera en 2019. Je puis vous assurer que ce défi-là nous le relèverons également ensemble », avait alors déclaré le chef de l'Etat en recevant les Lionnes indomptables, vices championnes d'Afrique le 8 décembre 2016 au Palais de l'Unité. Depuis lors les pouvoirs publics et toutes les forces vives sont en branle pour relever avec brio ce défi.

Quarante-cinq ans après avoir abrité la huitième édition de cette prestigieuse compétition qui constitue une formidable occasion de brassage entre jeunes athlètes d'une Afrique en quête d'unité, de rapprochement, d'émergence. Certaines infrastructures sont prêtes, d'autres sont en cours de réalisation, suivant un calendrier rigoureux et maîtrisé.

D'autres encore subissent une cure de jouvence, en vue de les arrimer à la modernité et aux normes internationales. Grande nation sportive, puissance de football sur l'échiquier continental, la patrie de Roger Milla, Samuel Eto'o et autres célébrités, le Cameroun ne saurait se permettre de manquer cet autre rendez-vous avec l'histoire. D'où la grande mobilisation perceptible à travers différents secteurs d'activités : hébergement et restauration, santé, infrastructures de communication et de télécommunications, etc.

De fait, tout est mis en œuvre pour que la fête attendue soit belle. Que celles et ceux qui avaient encore quelque doute à ce sujet le retiennent une fois pour toute : « le Cameroun sera prêt le jour dit ». L'engagement a été solennellement pris hier par la voix la plus autorisée, celle de Paul Biya.

Cameroun

La crise anglophone s'invite à l'assemblée Nationale - Les travaux suspendus

Pour le député issu de cette région en proie aux velléités sécessionnistes, il… Plus »

Copyright © 2017 Cameroon Tribune. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.