11 Août 2017

Burkina Faso: Hadj 2017 - Plus de 7 000 pèlerins n'ont pas encore de visa

Le comité de suivi du pèlerinage à La Mecque a animé un point de presse, le vendredi 11 août 2017, à Ouagadougou. Il a annoncé que le premier vol quittera la capitale burkinabè, dès le lundi prochain.

Le premier vol pour l'Arabie Saoudite est prévu pour le lundi 14 août prochain. Mais, à ce jour, ce sont 1000 pèlerins sur 8143 qui ont reçu leur visa. Mais, le président du comité de suivi du pèlerinage La Mecque, Amadé Konfé a rassuré lors d'un point de presse, le vendredi 11 août dernier, que toutes les dispositions ont été prises pour que chaque pèlerin puisse avoir son passeport à temps et les agences de voyage en ont pris l'engagement. « En ce qui concerne les visas, le système est très complexe, pas pour le Burkina seulement. Les agences de voyage font l'enregistrement au niveau de la plateforme et demandent les visas. Les visas sont traités par le ministère des affaires étrangères de l'Arabie Saoudite pour être reversé à l'ambassade pour la délivrance», a-t-il expliqué.

A l'entendre, les agences ont commencé à demander les visas en envoyant les requêtes, depuis trois jours. « Hier, dans la soirée, nous étions à un peu moins de 1000 cas traités des visas disponibles. Pour les requêtes en instance, nous avons environ plus de 4000. Soyez en rassurés, plus de 1000 visas vient d'être générés. Si cette cadence continue, au plus tard le dimanche, il est fort possible que cette question des visas soit réglée. Et, il restera peut-être quelques broutilles qu'il faut satisfaire sinon, l'essentiel serait fait », a déclaré le président du comité de suivi du pèlerinage à La Mecque. Quelles sont les dispositions qui ont été prises pour les départs ?

L'accueil se fera au stade municipal et ensuite les candidats au Hadj seront convoyés à l'aérogare pèlerins, a-t-il soutenu. Il a également confirmé que cette année la sécurité sera davantage renforcée. Mais, une première mission qui s'est déroulée du 2 au 13 juillet 2017 en terre sainte de l'islam a constitué à la révision du programme des vols aller et retour qui était initialement prévu du 17 au 27 août prochain au cours de la signature du contrat avec le transporteur aérien Flynas.

Ce plan des vols a été ramené du 14 au 25 août. Quant au retour, il a été ramené du 19 au 28 septembre 2017. Selon les membres du comité de suivi du pèlerinage à La Mecque, l'innovation majeure cette année est l'alternance des vols entre Ouagadougou et Bobo-Dioulasso.

A en croire, Amadé Konfé, la mission s'est aussi attelée à la signature du contrat de « zamzam », à la prise des dispositions pour résolution du volet santé, à la signature de contrat de manutention des bagages des pèlerins avec une société de cargo, au positionnement des cautions auprès du ministère du Hadj, la prise de renseignements relatives à l'achat des moutons de sacrifice à travers le projet Banque islamique de développement(BID).

La seconde mission a permis de trouver des solutions définitives à certaines difficultés, ont affirmé les membres du comité. En outre, les agences ont commencé et poursuivent la formation et l'encadrement des pèlerins. Pour Amadé Konfé, le comité dans sa mission d'appui aux agences ne ménagera aucun effort pour la délivrance à temps des visas.

Burkina Faso

Affaire Bassolé - Le NTD met en garde les OSC

Ceci est une opinion d'un militant du Nouveau temps pour la démocratie (NTD), Prince Relouindé 1er… Plus »

Copyright © 2017 Sidwaya. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.