12 Août 2017

Sénégal: Pôle santé et sport de l'UAM - "Une innovation majeure" dans les offres de formation annoncée

Saly-Portudal (Mbour) — L'adoption de la réforme LMD (licence-master-doctorat) et la nécessité d'instaurer une première année commune aux métiers de la santé (PACMES) constituent "une innovation majeure" dans les offres de formation du pôle santé et sport de l'Université Amadou Makhtar Mbow (UAM) de Diamniadio, a soutenu, samedi, son directeur, le professeur Serigne Maguèye Guèye.

"Cette option pédagogique vise à faciliter l'orientation de l'étudiant et à l'aider à construire un projet professionnel et personnel, à offrir un avenir aux "reçus-collés" du tronc commun (PACMES) par la proposition de nouvelles filières et de nouveaux métiers de la santé correspondants à des besoins importants et actuels, mais aussi à favoriser les approches pluridisciplinaires", a expliqué le professeur Guèye.

Selon lui, cette option veut valoriser les compétences transversales comme la maîtrise des langues vivantes et celle des outils informatiques pour une meilleure autonomie dans l'acquisition des connaissances et des savoir-faire.

Aussi, aspire-t-elle à construire un espace de standard international de l'enseignement des sciences de la santé, à favoriser et à encourager la mobilité des étudiants et des enseignants mais aussi à aider à une meilleure intégration de la santé aux stratégies politiques de développement économique et social dans le cadre du Plan Sénégal émergent (PSE).

Le professeur Serigne Maguèye intervenait dans le cadre d'un atelier de stabilisation des maquettes de formation et d'élaboration des activités de service à la communauté de l'UAM qui a pris fin samedi à Saly-Portudal (Mbour, ouest) après quatre jours de travaux.

"L'ouverture d'une UFR (Unité de formation et recherche) des sciences et métiers de la santé à l'UAM intervient à un moment où une réflexion approfondie est engagée, tant au niveau national qu'international, pour une meilleure adéquation de la formation dans les sciences de la santé avec les besoins de nos populations", a-t-il encore expliqué dans sa présentation.

Indiquant que l'UAM se propose de mettre en place "un modèle unique" dans le pays et dans la sous-région intégrant la santé et le sport dans le cadre d'un pôle, le Pr Guèye a affirmé que l'UFR des sciences médicales et métiers de la santé sera, dès lors, appelée à devenir "une véritable école professionnelle" où l'accent sera mis sur la compétence.

Cette approche suppose, d'après lui, "une véritable révolution" des méthodes d'enseignement/apprentissage. Aussi, elle contribuera à former des praticiens rompus aux techniques de diagnostic et de traitement les plus récentes, mais aussi capables de répondre aux besoins de santé publique des populations. "Cette UFR fera dans l'innovation en intégrant la prise en charge de la formation infirmière et obstétricale et des techniciens de santé buccale (infirmiers, sages-femmes, kinésithérapeutes, etc.) dont le déficit chronique s'explique, en partie, par l'insuffisance et l'inadéquation de nos programmes de santé", a souligné le professeur Maguèye Guèye.

Sénégal

La crise israélo-palestinienne mobilise au Sénégal

Comme dans de nombreuses villes du continent, un rassemblement a été organisé à Dakar ce… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.