12 Août 2017

Ile Maurice: Les parents de Dhanasri lancent un appel à Gavi

«To pé mank mwa boukou. Mo pa kapav viv san twa.» C'est le cri de coeur de Prema Sunassee, une mère anéantie depuis le lundi 31 juillet. Soit le jour où sa fille de 14 ans, Dhanasri, a disparu avec son cousin, Gavi Sunassee, 17 ans. L'express est allé à la rencontre des parents de l'adolescente, à Ville-Noire, Mahébourg.

Ces derniers lancent aussi un appel à Gavi pour qu'il rentre à la maison avec leur fille. «Nou'nn grandi twa kouma nou garson. To koné ki nou bien kontan twa.» Gavi et leur fille ont grandi sous le même toit, avant qu'il ne déménage chez sa mère à Plaine-Magnien.

Prema Sunassee, blottie sur le canapé, peine à retenir ses larmes. Quant à son époux, Jeetun, il tente de contrôler ses émotions. Les deux soutiennent que leur vœu le plus cher est de «retrouver leurs deux enfants».

Depuis la disparition des adolescents, le temps s'est figé chez les Sunassee. Les proches font le va-et-vient tous les jours, tentant d'apporter du réconfort à cette famille. La benjamine, sept ans, ne comprend pas que sa soeur et son cousin aient disparu. «Elle ne le réalise pas encore. Mais le jour du Rakhi, elle a cherché son cousin à maintes reprises», souligne son père.

Prema et Jeetun Sunassee se disent convaincus qu'une tierce personne est impliquée dans cette disparition. Celle ci hébergerait ou séquestrerait les deux adolescents, soutiennent les parents. «Ou pensé mo bébé pou tan mo lapél ? Si dimoun-la pa les li ?» s'interroge la mère.

Le père, lui, revient sur le fil des événements. «J'étais allé déposer Dhanasri à ses leçons vers midi. J'avais oublié de lui remettre l'argent pour payer son enseignant. Elle m'avait dit de le faire lorsque je viendrai la récupérer.» Pour lui, impossible que sa fille ait décidé de partir avec son cousin.

«Elle n'a pas pris son porte-monnaie. Toutes ses affaires sont là.» Jeetun Sunassee nous montre un fauteuil qu'il a spécialement conçu pour sa fille aînée. «Zis li tousel ki servi sa. Elle a subi une chirurgie difficile en Inde l'année dernière. Nous avons fait tant d'efforts pour son traitement. Croyez-vous qu'après tous ces sacrifices, elle voudrait mettre fin à ses jours ?»

Les parents de Dhanasri tentent tant bien que mal de percer le mystère autour des huit lettres laissées par Gavi avant la disparition. Celles-ci laissent croire qu'il se serait enfui. «Le meilleur ami de Gavi nous a fait comprendre qu'il a fait exactement ce qu'il avait menacé de faire avant les vacances scolaires. Mais ses propos n'ont pas été pris au sérieux.»

Le chauffeur de taxi : «J'arrive à peine à dormir depuis ce jour-là»

Il serait la dernière personne à avoir vu Gavi et Dhanasri Sunassee après les avoir déposés à Plaine-Magnien. Depuis, ce chauffeur de taxi dit vivre dans l'angoisse. «Le jeune homme (NdlR, Gavi) m'a demandé de le déposer à Plaine- Magnien. Il m'a demandé de passer prendre sa cousine à Beau-Vallon avant. Il n'y avait rien de louche. Les gens peuvent dire ce qu'ils veulent, mais je n'aurais jamais pu savoir ce qui se tramait dans sa tête», se désole le quadragénaire. «Je suis un père moi aussi et cela me bouleverse. J'arrive à peine à dormir depuis ce jour-là. Tout ce que je souhaite, c'est que les deux retournent sains et saufs à la maison.» Le chauffeur de taxi dit avoir pleinement collaboré avec la police. Les images des caméras de surveillance confirment d'ailleurs sa version des faits.

L'enquête au point mort

Les lettres de Gavi Sunassee ont été passées au crible. Son téléphone portable aussi. Plusieurs personnes, dont un ami proche et une enseignante-bibliothécaire à qui il se confiait, ont été interrogés. Une battue a également été effectuée au Bouchon, à Pont-Naturel et aux endroits à proximité de Plaine-Magnien. En vain.

Ile Maurice

Singes en captivité - Une campagne lancée pour interdire la pratique à Maurice

Une vidéo et une pétition circulent sur les réseaux sociaux. Leur but : sensibiliser afin qu'une… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.