12 Août 2017

Congo-Brazzaville: Festivités du 15 août - Qui des 21 candidates en lice portera la couronne de Miss indépendance 2017 ?

La compétition de beauté Miss indépendance organisée par l'association "Lumières d'Afriques" que préside Ferréol Constant Patrick Gassakys aura lieu la soirée du dimanche 13 août dans la salle des banquets du Palais des congrès de Brazzaville

Placée sous le haut patronage de la première dame du Congo, Antoinette Sassou N'Guesso, la onzième édition de l'élection Miss indépendance mettra aux prises vingt-une candidates, toutes en provenance de Brazzaville, choisies selon les critères définis par le comité d'organisation.

Et parmi les particularités de cette onzième édition, on notera l'absence des danses spécifiques aux départements ou districts comme cela se fait habituellement, lorsque la compétition est organisée dans une localité donnée.

Pour Ferréol Constant Patrick Gassakys, concepteur et organisateur de cette élection, « cela fait onze édition que le concept miss indépendance monte en puissance. Au départ l'idée était d'accompagner la municipalisation accélérée. On n'avait pas compris le concept. En réalité, il s'agit d'un concept culturel plus puissant, plus défini que ce qu'on connait de coutume. Parce qu'il s'agit sur le plan culturel de mettre en exergue les us et coutumes du département, bien qu'aujourd'hui nous sommes revenus à Brazzaville. Depuis onze éditions, ça fait un sacré nombre des filles qui ont apprécié la compétition. Nous avons aussi à travers la tenue tournante de ce concours pu découvrir que ça portait beaucoup de bienfaits et d'épanouissement. »

Ce concept, a ajouté Ferréol Constant Patrick Gassakys, a été accepté par la première dame du Congo, Antoinette Sassou N'Guesso, qui est en même temps, marraine de l'élection Miss indépendance.

Sur l'avenir des miss après leurs mandats, le concepteur de miss indépendance a précisé qu'elles sont à la disposition du comité et pour la plupart embauchées par quelques sociétés de la place. « Aussi, je voudrais dire que le concours de beauté n'est pas spécialement organisé pour primer la beauté et une fois qu'on a terminé, on s'arrête. Non ! C'est un véritable programme d'éducation, d'instruction, sans vouloir se substituer aux administrations de base. Toutes celles qui sont passées par le moule de Lumières d'Afriques, ont bénéficié des rudiments pour pouvoir attaquer la vie active. Ainsi, nous sommes fiers d'aider les filles à s'affirmer, à s'émanciper et à s'épanouir », a indiqué Ferréol Constant Patrick Gassakys.

La première dame du Congo, marraine de l'élection

C'est depuis la première édition de l'élection Miss indépendance en 2007 que la première dame du Congo, Antoinette Sassou N'Guesso, soutient cette compétition qui met en valeur la beauté des filles des départements du Congo.

Lors de l'édition jubilaire de Madingou en 2016, la première dame du Congo avait rendu hommage à l'association "Lumières d'Afriques" en ces termes : « De Owando hier à Madingou, une équipe dynamique a travaillé d'arrache-pied chaque année pour permettre aux Congolais de tous les horizons et aux amis du Congo de contempler, d'admirer et de magnifier le charme à la belle congolaise. C'est donc le lieu ici, au crépuscule de ce qui fut une belle aventure humaine, de rendre un hommage mérité à l'équipe de Lumières d'Afriques avec à sa tête Ferréol Gassakys. »

À toutes les postulantes et surtout à celles qui ont étrenné pendant une année la couronne de la féminité congolaise, la première dame a traduit toute la joie qu'elle a ressentie en accompagnant cette élection. Puis, elle a fait la proposition suivante : « Nous souhaiterons un jour, avec le concours de Lumières d'Afriques, célébrer dans un grand moment de communion nationale la soirée que j'appellerai la Miss des indépendances ou mieux la Miss des municipalisations. »

Les différentes miss de 2007 à 2016

Ont été sacrées miss indépendance : Fany Yoka, miss Cuvette en 2007 ; Eliane Mitsouba miss Brazzaville 2008, 19 ans, 1,83m et 63kg ; Réelle Botonga, miss Brazzaville 2009, 18 ans, 1,72m et 54kg ; Meguy Laure Samba, miss Brazzaville 2010, 18 ans, 1,75m ; Marina Grâce Opouya Bockash, miss Sangha 2011, 19 ans ; Stelle Rosy Odi-Ingoba, miss Pool 2012, 22 ans, 1,60 m ; Victoire-Magina Owassa-Gnangha, miss Plateaux 2013, 19 ans, 1,75m ; Aminata Ancia Pandi, miss Lekoumou 2014, 19 ans, 1,78m ; Helderine Ayeni Kosso, miss Sangha, 21 ans, 1,82m, 63kg ; Emmanuelle Goma, miss indépendance, 20 ans, 1,70m pour 60 kg.

Liste des candidates à l'éléction Miss Indépendance 2017

Kemley Ylis Ekongod Letsiaka, 23 ans, 1,71m, 49 kg ; étudiante en 3è année logistique de transit ;

Solia Bamba, 22 ans, 1,83m, 62kg, étudiante en 2è année en Science de gestion ;

Sarah Sharonne Ossebi, 19 ans, 1,74m, 54kg, étudiante en 1ère année de Sciences économiques ;

Alda Jolyne Malanda, 21 ans, 1,75m, bachelière G3 ;

Princia Sylvanie Elenga, 1,71m, 49kg, élève en terminale G2 ;

Natanaelle Christie Massa Elinga, 19 ans, 1,77m, 58kg, bachelière A4 ;

Maryse Naomie Mitela, 20 ans, 1,73m, 50 kg, BBA-2 ;

Ornela Bissila Mawane, 19 ans, 1,73m, 54 kg, terminale D ;

Rigoberth Nicha Vouligueri, 22 ans, 1,80m, 56 kg, élève en terminale G2 ;

Nelchie Chidelvie Mpan, 24 ans, 1,74m, 62kg, étudiante en 3è année de technique administrative ;

Espoire Vanessa Nianga, 22 ans, 1,74m, 65kg, élève en terminale A ;

Andréa Nephtalie Lemvo, 19 ans, 1,79m, 65kg, élève en terminale D ;

Christophia Ngoubili Tsiba, 18 ans, 1,73m, 54kg, élève en terminale A ;

Jude Mafouka, 19 ans, 1,72m, 52kg, élève en terminale D ;

Merveille Gnanga, 22 ans, 1,80m, 61 kg, bachelière A4 ;

Vanicha Sarah Okandzé, 19 ans, ; 1,72m, 58 kg, élève en terminale D ;

Soleya Lenaïk Boukono, 21 ans, 1,72m, 54 kg, étudiante en 1ère année langues ;

Falone Elisabeth Essika Olendonga, 20 ans, 1,72m, 54 kg, étudiante en 1ère année Assurance banque et finance ;

Bénédicte Jeanne-D'Arc Bossongho, 18 ans, 1,74m, 65 kg, élève en terminale D.

Congo-Brazzaville

Lutte contre la corruption - Plus d'un milliard de dollars volatilisés en 2016

Quelque deux cents sociétés privées basées en RDC magouillent pour ne pas payer… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.