12 Août 2017

Tunisie: Un plan de communication pour la promotion de la stratégie

Un Conseil ministériel restreint tenu hier à Dar Dhiafa, à Carthage, sous la présidence du chef du gouvernement, Youssef Chahed, a été consacré à l'examen de la stratégie nationale relative à l'autonomisation socioéconomique des femmes et jeunes filles dans les zones rurales (2017/2020) et du projet de loi relatif à la protection de la paternité et de la maternité.

Le Conseil a approuvé la stratégie nationale relative à l'autonomisation socioéconomique des femmes et jeunes filles dans les zones rurales (2017/2020) qui sera supervisée et mise en œuvre par le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance.

Le Conseil a, également, mis l'accent sur la nécessité de parfaire la coordination entre les différentes parties concernées par cette stratégie, recommandant de mettre en place un plan de communication bien ficelé pour faire connaître cette stratégie.

Par ailleurs, le Conseil a recommandé d'approfondir l'examen des différents aspects relatifs à la teneur et aux objectifs du projet de loi relatif à la protection de la maternité et de la paternité.

Au sujet du congé de maternité et de paternité, ce projet de loi permettra d'unifier les congés dans le secteur public et le secteur privé, a expliqué Mme Malika Ouerghi, directrice au sein du ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance, lors d'une manifestation organisée, jeudi dernier, à Beit El-Hekma par l'Association « Femmes et Leadership » sur le thème « Femmes et Paix », à l'occasion du 61e anniversaire de la promulgation du Code du Statut Personnel. « La période du congé de maternité sera augmentée », a-t-elle souligné.

« Les femmes travaillant dans le secteur public bénéficient de deux mois de congé de maternité, alors que celles dans le secteur privé disposent d'un mois de repos », a-t-elle rappelé.

Selon Malika Ouerghi , le ministère de la Femme, de la Famille et de l'Enfance a concocté un programme de lutte contre la violence faite à la femme qui sera lancé début septembre 2017.

Ce programme, a-t-elle expliqué, prévoit des campagnes de sensibilisation dans les régions intérieures axées particulièrement sur l'éducation parentale positive et la préparation des jeunes à la vie conjugale.

Présente à cette manifestation, la présidente de l'association « Femmes et Leadership », Sana Ghenima, a souligné que cet événement se veut une occasion pour célébrer l'adoption de la loi intégrale de lutte contre les violences faites aux femmes qui, a-t-elle dit, a permis de tourner une page de l'histoire de la Tunisie pour jeter les fondements d'une société pacifique.

Quant à la professeure en sciences islamiques, Mongia Souaihi, elle a mis l'accent sur le rôle de l'éducation et de la société civile dans la lutte contre le terrorisme et le radicalisme, appelant la famille à mieux encadrer et écouter leurs enfants dans le but de les outiller intellectuellement contre l'intégrisme religieux.

Tunisie

Le courage du commissaire de police tunisien Khaled Karoui au service de l'ONU

A la veille de la visite en République centrafricaine (RCA) du Secrétaire général des… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.