12 Août 2017

Congo-Kinshasa: Médias - RFI renoue avec ses auditeurs de la RDC

Radio France internationale émet de nouveau à Kinshasa. Le signal de la radio mondiale a été rétabli dans la nuit du jeudi 10 août par les autorités congolaises après près de neuf mois d'interruption.

De quoi réjouir ses nombreux auditeurs disséminés à travers la RDC obligés, depuis la coupure du signal le 5 novembre 2016, de se rabattre sur des chaînes locales jugées peu professionnelles. La réouverture de RFI est consécutive à l'accord de partenariat conclu à Paris le 26 juillet entre ses représentants et ceux de la Radiotélévision nationale congolaise (RTNC). L'accord qui est entré en vigueur après sa signature par le ministre de la Communication et Médias, Lambert Mende, n'a pas été rendu public certes, mais tout ce qu'on sait est qu'il est le fruit des efforts diplomatiques menés en coulisses particulièrement par la partie française. Franck Paris, conseiller Afrique de l'Élysée, et Rémi Maréchaux, directeur Afrique du Quai d'Orsay, avaient relancé la question fin juin à Lubumbashi au cours d'une rencontre avec Joseph Kabila qui avait promis d'en donner une suite. C'est ce que révèlent des sources au faîte du dossier tout en reconnaissant les concessions faites de part et d'autres pour parvenir à cet accord de levée du signal.

L'arrêté prise en son temps par Lambert Mende portant réglementation de l'exploitation de la radiodiffusion sonore et de la télévision par des personnes physiques et morales étrangères a été battu en brèche par l'accord signé à Paris. Alors qu'il a été convenu que les stations de radio ou de télévision étrangères non installées en RDC ne pouvaient diffuser des émissions et programmes que par intermittence dans le cadre d'un partenariat avec une chaîne de diffusion sonore et de télévision du pays, force a été de constater que RFI a émis directement le 10 août sur la bande FM en continu, sans passer par la RTNC. C'est autant dire que le gouvernement a fait marche-arrière en laissant tomber cette conditionnalité qui astreignait les chaînes étrangères à émettre sous couvert des chaînes locales. Et dans le document final signé par les deux parties, cette clause a été carrément ignorée.

Le contenu de cet accord de partenariat RFI-RTNC est revêtu, pour l'heure, du sceau du secret. Cependant, d'après certaines indiscrétions, il appert que le partenariat entre les deux chaînes publiques se limite juste à la formation et à la fourniture d'équipements techniques. Il n'y a donc pas de contrepartie à la réouverture du signal de RFI qui fonctionnera comme par le passé, explique-t-on. Le porte-parole du gouvernement a assuré qu'il ne sera nullement question d'influer sur la ligne éditoriale de cette radio internationale ou restreindre sa liberté en RDC. Toutefois, « la RTNC attirera désormais l'attention de son partenaire chaque fois qu'il y a des problèmes avec sa ligne éditoriale », a nuancé un membre de la délégation congolaise à Paris.

Quant à la correspondante de RFI à Kinshasa, Sonia Rolley, dont la demande de renouvellement de visa (expiré depuis mai) n'a pas encore reçu une suite favorable, le gouvernement souhaite son remplacement pur et simple. « Il serait souhaitable qu'il y ait une rotation tous les deux mois, pour éviter tout glissement vers l'activisme », propose-t-on du côté gouvernemental.

Congo-Kinshasa

Les membres du Conseil de sécurité s'inquiètent de la poursuite des violences

L'examen jeudi par le Conseil de sécurité du rapport final du Groupe d'experts des Nations Unies sur la… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.