13 Août 2017

Ile Maurice: Le PM - «La prochaine fois, je porterai une cravate et un costume pour faire de la tyrolienne»

Il était plutôt de bonne humeur au départ. Lors d'une fonction organisée dans le cadre de l'ouverture de la Rodrigues Student House, à Vacoas, le samedi 12 août, le Premier ministre est revenu sur sa récente visite à Rodrigues. Il a annoncé que la vitesse de connexion à internet dans l'île passerait de 200 à 500 mégabits par seconde. Ouvrons une petite parenthèse ici pour souligner que les mauvaises langues affirment que les filles du Premier ministre ont été privées de réseaux sociaux lors de leur séjour là-bas...

Quoi qu'il en soit, «je souhaite que Rodrigues puisse être reliée au câble sous-marin de fibre-optique. C'est un projet qui demande du temps. Ce n'est pas une chose simple, mais je vous assure qu'on est en train d'avancer», a déclaré Pravind Jugnauth. L'aéroport, «dépassé» de Rodrigues a également retenu l'attention du Premier ministre. Les travaux en vue de la construction d'un nouveau terminal démarrent dès demain et prendront fin en 2018.

Dans un autre registre, Pravind Jugnauth a tenu à revenir sur la polémique entourant sa tenue vestimentaire alors qu'il faisait de la tyrolienne dans l'île. Il s'est vanté d'être le premier chef de gouvernement à l'avoir fait... «Peut-être que la prochaine fois, je porterai une cravate et un costume pour en faire», a ironisé Pravind Jugnauth.

Interrogé sur le fait que seules la MBC et une radio privée aient eu le privilège de l'interroger à sa descente d'avion, après les allégations de Peroomal Veeren, qui l'accuse d'importer de la drogue, le Premier ministre a eu un accès de colère. «J'étais disposé à parler à toute la presse, mais il y a eu un manquement», a-t-il reconnu. Compte-t-il réclamer une enquête sur les dires du caïd ? «Nimport ki batiara fer enn déklarasion mo bizin al fer enn lanket ?» Devant l'insistance du journaliste, qui lui a fait comprendre que c'est ce que demande le peuple, il a balancé :

«Ou réprézant lepep ou ?»

Non, il n'y avait pas de «éoula», avant...

Mo kass mo palto»

Un peu plus tôt pendant la journée d'hier, c'est un Pravind Jugnauth en mode relax qui s'est rendu au Mahatma Gandhi Institute à Moka. Pour se mettre dans l'ambiance, alors que le Pompé de Gary Victor résonnait dans les baffles, c'est en chemise et en jeans que le Premier ministre s'est adressé à l'assistance réunie dans le cadre de la Journée mondiale de la Jeunesse, célébrée hier. «Mo kas mo palto, lanbians so», a-t-il déclaré au début de son discours. Celui-ci était surtout axé sur son combat contre le fléau qu'est la drogue. Le Premier ministre a invité les jeunes à faire preuve de discernement et de vigilance. «Il faut que vous soyez capables de vous protéger vous-mêmes.» Il est important, selon Pravind Jugnauth, qu'ils «pa zis amizé», mais qu'ils apportent leur pierre à l'édifice pour faire progresser le pays.

Ile Maurice

Découverte de sept kilos d'héroïne - Deux Kazakhs et deux Mauriciens interpellés

La courte durée de leur passage à Maurice a éveillé les soupçons des douaniers. Ravil… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.