13 Août 2017

Tunisie: Hassen, le magnifique

22h00 tapantes, le show commence, Hassen fait son entrée sur scène en grande pompe. Costume, maquillage à souhait, l'artiste est comme dans ses clips, un personnage venu d'ailleurs, le regard en feu. Habillé d'une large tunique noire, il ouvre la soirée avec son tube «Chatha». Le public le suit et connaît la chanson par cœur. Il enchaîne avec «Bidou khal», une berceuse qui connaît un franc succès depuis sa sortie, ensuite il rend hommage à deux monuments du chant lyrique, Pavarotti, son idole, et Caruso, à travers le célèbre titre éponyme «Caruso».

Durant tout le show, Hassen Doss n'a chanté aucune reprise : Tayer est un spectacle inédit avec 12 titres originaux, dont «Tayer», «Tabbabi», «Howa», «weldi», «Ichka», «Kattoust Errmed» et d'autres encore. L'artiste, joueur, excentrique, original et atypique a offert à Dougga un spectacle complet et a fait appel à plus d'une compétence pour assurer un côté visuel impressionnant, d'abord côté costumes, le styliste Salah Barka a donné libre cours à une imagination créative pour confectionner les costumes de scène, plus fascinants les uns que les autres, clinquants, brillants et imposants. Ghazi Zoghbani, côté mise en scène a suivi les folies et délires de Doss pour rendre au public une image fantasmagorique et extravagante que l'artiste affectionne et qui a fait aussi son originalité et son identité.

Les personnages sortant des films d'horreur, mi-humains, mi-démons font leur passage sur la scène sans trop s'attarder, ce sont des personnages d'appoint, qui viennent compléter l'ensemble qui constitue l'univers de l'artiste.

Dans ce monde d'enfants, pas du tout sage, dans lequel vit Doss, le monde du cirque prend aussi une place. Des circassiens et jongleurs glissent dans l'ensemble avec des numéros vertigineux, du feu, des flammes et des contorsions tous sortis de la tête de cet homme-enfant qui ne dresse aucune barrière entre ses fantasmes et la scène.

Côté musique et chant, bien sûr, Hassen Doss assure, la voix est forte et limpide, la performance y est, et l'interprétation impressionne. Elémentaire venant d'un ténor. Mais pas seulement. Car Hassen Doss a réussi à faire ce dont il a envie de faire. Il n'est pas du tout dans le classicisme d'un chant lyrique immuable, il est dans le rock, dans le metal, dans les racines, les origines et dans le rêve et les cauchemars, les délires et les dépassements.

Que dire de ses musiciens plus performants les uns que les autres, jeunes, fougueux, petits diables de la scène, on ne peut que les citer tous car chacun apporte une âme et une énergie à l'ensemble et le résultat est tout bonnement magnifique. Hédi Bahri à la guitare, Marwen Soltana à la basse, Youssef Soltana à la batterie, Selim Arjoun au clavier et Nader Kassis aux flûtes.

C'est génial chez Hassen Doss qui a su rapprocher le chant lyrique du public tunisien, le sortir de son cercle restreint, faire de cette passion un projet qui s'installe dans la durée et donner libre cours à une musique affranchie, libre. Car Hassen Doss est un artiste libre, il le veut, l'assume et ça nous plaît.

Tunisie

Slim Riahi va saisir la justice

Nous avons attendu en vain une action du ministère public pour un retour à l'ordre, a-t-il ajouté… Plus »

Copyright © 2017 La Presse. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.