14 Août 2017

Afrique du Sud: Malgré la crise, Jacob Zuma loin de capituler

Photo: flickr
Le Président sud africain, Jacob Zuma

En Afrique du Sud, le président Jacob Zuma a réagi publiquement dimanche 13 août au vote de défiance de mardi dernier au Parlement. 177 députés, dont au moins une vingtaine appartenant à la majorité ANC, avaient voté en faveur de la démission du chef de l'Etat, 198 contre. Jacob Zuma reste en place, mais son parti est divisé et sa position de plus en plus fragile. Le sujet doit être évoqué ce lundi lors d'une réunion avec les cadres du parti.

« Notre révolution est attaquée », a déclaré Jacob Zuma lors d'une réunion publique de l'ANC (Congrès national africain, parti au pouvoir) au cours de laquelle il est apparu très fatigué ce week-end.

Loin de prendre ses responsabilités, le chef de l'Etat n'a pas évoqué les différents scandales qui entachent son mandat. Il a préféré se poser en victime, allant même jusqu'à se comparer au Christ sur la croix.

« Souvent, mon cœur me dit que je dois faire comme Jésus et demander à Dieu de leur pardonner, car ils ne savent pas ce qu'ils font », a-t-il déclamé sous un tonnerre d'applaudissements.

Des ennemis, le président Jacob Zuma dit en avoir beaucoup. L'opposition sud-africaine d'abord, accusée de jouer « sur les divisions de classe ». Des forces extérieures seraient aussi à l'œuvre pour faire tomber l'ANC. « Vous n'imaginez pas l'argent qui est investi pour déstabiliser notre pays », s'est-il plaint.

« Apparemment, le monde entier nous regardait »

Jacob Zuma a également dénoncé les récentes prises de positions du Parti communiste sud-africain, allié de l'ANC, qui a pourtant appelé à sa démission récemment.

Le président a raconté avoir reçu « de nombreux appels » après le rejet de la motion de défiance. « Apparemment, le monde entier nous regardait », a-t-il remarqué.

Le chef de l'Etat ne semble pas exclure d'éventuelles sanctions contre les membres de l'ANC qui ont voté contre lui. « Tout aurait pu arriver (lors de ce vote) qui a jeté le discrédit (sur le parti) », a-t-il martelé.

En savoir plus

Echec de la motion de défiance contre Zuma, malgré les scandales

Avec un total de 198 voix en faveur de son maintien (177 en faveur de son départ), Jacob Zuma a encore une fois… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.