14 Août 2017

Sénégal: Assemblée générale élective de la Fsf - Senghor, maître du football

Photo: sudonline
Me Augustin Senghor, président de la Fédération Sénégalaise de Football

Me Augustin Senghor a été reconduit pour quatre ans président de la Fédération sénégalaise de football lors de l'assemblée générale ordinaire (élective) ce samedi 12 août.

Le Goréen de 52 ans, en poste depuis 2009, a été réelu au deuxiéme tour du vote qui a réuni un corps électoral composé au total de 376 délégués détenteur de mandats. Il a recueilli les 260 voix contre 151 pour Mbaye Diouf qui était son unique challenger après l'élimination de l'ancien président de la Ligue professionnelle, Louis Lamotte arrivé en troisiéme position du premier tour du scrutin.

Me Augustin Senghor a obtenu un nouveau bail de quatre ans à la tête de la Fédération sénégalaise de football à l'issue de l'assemblée générale élective qui s'est déroulée ce samedi au King Fahd Palace. C'est au bout de la nuit, que les délégués des clubs et des Ligues ont fini par porter leur choix sur le président sortant.

Le maire de Gorée a remporté les suffrages des 376 délégués représentants les clubs de Ligue 1, de Ligue 2 des équipes de National 1 et 2, des clubs régions, des affinitaires et acteurs du football présents dans ces assises supervisées par le Mauritanien Ahmed Yahya, membre du Comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

Des assises allures de marathon, des vices de forme relévés

Après les allocutions d'ouverture du ministre des Sports Matar Bâ, les voix de la contestation ont pourtant fait jour au cours de cette conclave aux allures de marathon et bouclé au bout au petit matin. Les candidats Dia et Lamotte, qui ont déjà émis la veille (vendredi), des doutes sur le fichier électoral, étaient en effet revenus à la charge pour contester la présence de plusieurs clubs qui selon eux sont tombés sous les coups de l'article 34 des Règlements généraux de la FSF, qui dispose en son alinéa 1 que «un club demeuré deux saisons consécutives sans activité officielle est automatiquement radié».

Face à cette requête, les réponses de la commission de vote avaient d'ailleurs du mal à passer dans les camps de Louis Lamotte et de Mbaye Diouf Dia. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à interpeller directement le superviseur de la Caf et de la Fifa pour trancher la question. A défaut, menace-t-il, «il n'y aura pas de vote».

Le superviseur de la Caf Ahmed Yahya a tenu à inviter les acteurs à préserver le caractére démocratique du vote et à faire des recours si possible avant de suggérer d'éventuelles reformes au niveau des textes qui régissent la Fédération sénégalaise de football.

Me Senghor plébiscité au 2ème tour

Aucun des trois candidats n'est ainsi parvenu à atteindre le taux des 2/3 des votants pour être élu dès le premier tour (277 voix). Sur les 416 suffrages qui se sont exprimées, Me Augustin Senghor emerge et remporte les 234 voix contre 104 pour Mbaye Diouf Dia et 75 voix à Louis Lamotte.

Les résultats du 1er tour ont fini de dessiner les contours d'un deuxiéme tour du scrutin largement faveur du président sortant. Le maire de Gorée ne fera que consolider cette large avance en engrangeant 260 voix contre 151 voix pour son concurrent et président de Mbour Petie côte. Un plébiscite.

Reconnaissance à un travail d'équipe

Après deux mandats, le maire de Gorée rempile et rend hommage à son équipe. «Aujourd'hui, je ne peux être que reconnaissant à l'égard de la famille du football qui m'a renouvelé sa confiance pour une troisiéme fois. C'est un jour extraordinaire pour moi et pour l'ensemble de l'équipe qui a travaillé pour arriver à ce résultat. Ce sont mes vice-présidents que sont Saër Seck, Abdoulaye Sow, Mame Adama Ndour, Cheikh Seck, Daouda Badji, Mbaye Mbow de l'Us Gorée, Aly Bèye.

Cette élection n'était pas celle d'Augustin Senghor, mais d'une équipe qui a travaillé d'arrache-pied pour montrer qu'elle a beaucoup fait pour le football sénégalais mais qui veut dire au monde du football que nous voulons parachever ce travail. Cette élection ne pouvait que matérialiser ce que nous avons vu au cours de notre tournée où nous avons présenté notre bilan. Les présidents, les dirigeants de Ligue ont adhéré et se sont appropriés ce bilan», a commenté Me Senghor à la tribune après son élection au deuxiéme tour.

«A travers cette élection, tout le monde a compris qu'il y a une osmose entre l'équipe fédérale et sa base. L'élection aurait même pu s'arrêter au premier tour vu l'écart qui était difficilement rattrapable. Mais c'était important, au nom de la démocratie, d'aller au deuxiéme tour », poursuit-il, avant de rendre un hommage à ses principaux challengers.

Un hommage à Mbaye Dia Diouf et Lamotte... qui ont «un rôle à jouer»

«Donner moi l'occasion de rendre hommage d'abord à Louis Lamotte, mon ancien vice président qui était candidat et qui s'était battu pendant toute cette période pour être élu. Mais aussi à Mbaye Diouf Dia. Les personnes qui étaient en train de concourir avec moi pour le poste de président appartenaient à l'équipe. Il continue à appartenir à cette équipe. Je suis convaincu qu'ils ont les capacitées, les compétences pour apporter leur touche au développement du football surtout à cette phase importante où nous allons», souligne-t-il.

L'avocat goréen a en profité pour lancer un appel à l'unité en vue de faire franchir le football sénégalais les paliers. « J'en profite pour lancer un appel à l'union des cœurs à l'ensemble des acteurs du football particuliément aux protagonistes de cette élection. Louis Lamotte et Mbaye Diouf Dia ont leur rôle à jouer. C'est en étant uni derriére notre football, nos différentes équipes nationales, que nous pouvons franchir les paliers qui nous attendent. Nous n'aurons pas de temps de répit », a-t-il déclaré.

En savoir plus

Le candidat battu Mbaye Diouf Dia appelle à une réforme des textes

Mbaye Diouf Dia, candidat battu à l'élection à la présidence de la fédération… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.