15 Août 2017

Afrique du Nord: Polémique entre l'Egypte et la Tunisie sur les droits de la femme

Une polémique oppose depuis deux jours l'Egypte et la Tunisie au sujet des droits de la femme, que ce soit en matière d'héritage ou de mariage. Plus précisément, la Grande Mosquée d'al-Azhar, une des plus hautes autorités de l'islam sunnite, et le président tunisien Beji Caïd Essebsi. Actuellement et conformément à la législation islamique en cours dans le monde arabo-musulman la fille n'hérite que la moitié de la part de son frère en cas de décès des parents.

Le président Essebsi avait promis dimanche 13 août de relancer le débat sur l'égalité de l'héritage entre hommes et femmes et s'est aussi engagé à abroger une circulaire interdisant à une Tunisienne d'épouser un non-musulman.

Des déclarations qui ont fait beaucoup de vagues dans les médias arabes, même si elles ont reçu le soutien des autorités religieuses tunisiennes. Des déclarations jugées choquantes par beaucoup de responsables religieux, du Golfe à l'Atlantique.

Mais c'est la Grande Mosquée d'al-Azhar qui est officiellement montée au créneau avec l'adjoint du Grand Imam, qualifiant les propositions du président tunisien de « contraires à la charia islamique ». La préoccupation d'al-Azhar est due au fait qu'en Egypte, mais aussi dans d'autres pays arabes, de plus en plus de femmes commencent à réclamer l'égalité dans l'héritage.

Afrique du Nord

La Marque Maroc construite au fil du temps et de l'histoire, plus que jamais célébrée dans le monde

Le Maroc a été le premier pays à avoir reconnu l’indépendance des Etats-Unis», a déclaré, en… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.