14 Août 2017

Somalie: La Somalie fête trois années sans polio - L'OMS appelle à rester prudent

A l'occasion du troisième anniversaire de la détection du dernier cas de poliovirus sauvage en Somalie, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a applaudi les efforts du pays pour conjurer ce virus invalidant et hautement infectieux mais a appelé toutefois à rester prudent.

Le dernier cas de polio en Somalie était un enfant du district de Hobyo, dans la région de Mudung. Seulement neuf cas de polio ont été signalés dans le monde entier depuis le début de l'année 2017.

« L'absence de cas de poliomyélite en Somalie aujourd'hui témoigne du leadership, de l'engagement et du travail acharné du gouvernement et du peuple somalien et du soutien et de la collaboration efficace de nombreux partenaires », a déclaré le Directeur régional de l'OMS pour la Méditerranée orientale, le Dr Mahmoud Fikri, lors d'une cérémonie à laquelle ont assisté le Président de la Somalie, des parlementaires et des représentants du Ministère somalien de la santé à Mogadiscio, de l'OMS et du Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF).

« Nous devons cependant nous rappeler que la Somalie est toujours menacée par un retour de cette infection et nous devons rester vigilants », a ajouté M. Fikri, cité dans un communiqué de presse de l'OMS.

La Somalie a stoppé la transmission endémique du poliovirus en 2002, mais elle a été deux fois touchée par des importations du virus. L'épidémie qui a éclaté dans la Corne d'Afrique il y a trois ans a paralysé près de 200 enfants. La Somalie a été la plus touchée, représentant plus de 90% de ces cas.

« Le programme de lutte contre la poliomyélite en Somalie s'efforce d'augmenter les niveaux d'immunité de la population [contre la polio] à travers le pays et d'améliorer l'efficacité du système de surveillance pour repérer les traces de la maladie », a déclaré M. Fikri. « C'est louable, mais il reste encore des lacunes que nous devons nous efforcer de combler ».

L'insécurité et l'inaccessibilité sont des défis majeurs pour les partenaires humanitaires opérant en Somalie, en particulier dans les régions méridionales et centrales. Pour le programme de lutte contre la poliomyélite, visant à atteindre à plusieurs reprises tous les enfants de moins de 5 ans avec un vaccin, les approches innovantes s'avèrent efficaces.

« Des outils ont été développés pour nous aider à planifier et à suivre les mouvements des communautés pastorales nomades, afin de pouvoir atteindre les enfants en déplacement », a déclaré le Dr Ghulam Popal, Représentant de l'OMS en Somalie. « En outre, des volontaires recrutés localement nous aident à administrer le vaccin contre la polio dans les zones auxquelles nous ne pouvons pas accéder. Ces bénévoles jouent également un rôle clé en aidant à trouver et à signaler des cas de paralysie flasque aiguë qui est un indicateur de la polio », a-t-il ajouté.

La célébration de trois ans sans poliomyélite intervient alors que le pays connaît la pire épidémie de rougeole depuis des années. La Somalie est aussi confrontée à une épidémie de diarrhée aqueuse/choléra, qui a débuté en janvier. Les systèmes et les réseaux de lutte contre la polio sont utilisés dans les deux cas.

« L'infrastructure pour lutter contre la polio est cruciale pour répondre à ces autres épidémies graves », a déclaré M. Fikri qui a demandé aux bailleurs de fonds de continuer à soutenir ces efforts.

Somalie

De nouveaux éléments sur l'attentat du 14 octobre

La Somalie, une semaine après l'un des plus graves attentats de son histoire. Selon le ministère somalien… Plus »

Copyright © 2017 UN News Service. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.