15 Août 2017

Kenya: Présidentielle - Polémique autour de la publication des procès-verbaux

Photo: Jeff Angote/The Nation
Le porteur de drapeau Nasa Raila Odinga lors du débat pour les principaux candidats à la présidentielle à l'Université catholique le 24 juillet 2017. Le président Uhuru Kenyatta n'a pas assisté.

Au Kenya, on attend toujours la décision de Raïla Odinga, le chef de la coalition de l'opposition Nasa. Depuis l'annonce des résultats officiels qui donnent Uhuru Kenyatta vainqueur de l'élection présidentielle avec plus de 54% des voix, l'opposition campe sur ses positions assurant que les élections ont été « volées » par le gouvernement. Mais Raïla Odinga tarde à dévoiler sa stratégie. Il peut soit accepter la défaite, soit déposer un recours en justice, soit appeler à la mobilisation populaire. Mais il doit d'abord prouver que les élections ont bien été truquées. Sa dernière attaque en date contre la commission porte sur la publication des procès-verbaux.

Une semaine après le vote, les Kényans attendent toujours la publication de certains des procès-verbaux. Les formulaires 34a portant les résultats de chaque bureau de vote, et les formulaires 34b portant ceux au niveau des circonscriptions, devaient être mis en ligne sur le site de l'IEBC (la Commission électorale indépendante) plus rapidement après le scrutin.

Une mesure qui visait à éliminer tout soupçon quant à la transparence de la transmission électronique des résultats. Mais lundi, il manquait encore une vingtaine de formulaires 34a, et aucun des formulaires 34b n'étaient disponibles en ligne. Un retard qui nourrit les soupçons de fraudes des partisans de l'opposition, se désole Nic Cheeseman, spécialiste de la politique kényane.

Dans un communiqué publié lundi, la coalition de l'opposition a en effet annoncé n'avoir eu accès à aucun des procès-verbaux des circonscriptions. Faux, rétorque la commission électorale qui assure avoir transmis tous ces PV à l'opposition.

Pour la Nasa, la comparaison de ces PV avec les résultats électroniques est essentielle car elle devrait définitivement valider ou invalider le résultat de l'élection présidentielle.

En savoir plus

Les Kényans suspendus aux lèvres de Raila Odinga

Après une journée de grève générale modérément suivie lundi 14… Plus »

Copyright © 2017 Radio France Internationale. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.