15 Août 2017

Congo-Kinshasa: Ça brûle au Front pour le Respect de la Constitution - Eve Bazaïba accuse, Jérôme Lumuna fonce !

En ordre ou désordre, au tiercé, quelqu'un peut toujours gagner. Comme à la loterie, l'homme joue le tout pour le tout. Il fonce et ne regarde plus derrière. Lumuna, de son petit nom chrétien, Jérôme, est, désormais, sur les fronts.

Autant qu'il dérange, il mine et démine au Front pour le Respect de la Constitution. Il semble que son cas ainsi que celui de ses colistiers étaient bien au menu de la réunion présidée hier, au Palais du Peuple, par Joseph Olenghankoy, devenu, il y a quelques temps, le successeur d'Etienne Tshisekedi, à la tête du CNSA.

Là où Bazaïba a refusé, Lumuna, lui, s'autoproclamant du haut d'une aile du Front pour le Respect de la Constitution, embrasse Olenghankoy et veut se mettre au travail de la nation, pour la mise en œuvre de l'Accord du 31 décembre 2017.

Comme qui dirait, entre Bazaïba et lui, c'est le jour et la nuit. Différences d'approche, différences de combat ! Et, finalement, comment s'étaient-ils mis en ensemble, si dès le départ, ils n'avaient l'idée de se serrer les coudes, pour longtemps ? Vivement, la polémique !

Bouleversements

Traits tirés sur le visage, Eve Bazaïba, la Coordonatrice du Front pour le Respect de la Constitution, est montée hier, sur ses quatre chevaux, pour décrier la politique du saucissonnage des plateformes et partis politiques de l'Opposition qu'elle attribue, malheureusement, à la Majorité. Allusion faite, ici, à l'implosion de sa propre plateforme, le Front pour le Respect de la Constitution, secouée, depuis quelques jours, par l'éclosion d'une nouvelle aile pilotée par Jérôme Lumuna Ndubu, Avocat de son état et un des vieux animateurs de l'Opposition extraparlementaire.

Eve Bazaïba accuse, en passant, la Majorité de tous le péchés d'Israël, tout en refusant, en même temps, de se livrer à des querelles byzantines avec ses pourfendeurs qu'elle traite de chercheurs de "boulot" ou, simplement, "d'hommes affamés" à la recherche de l'emploi.

Cette prise de position contraste, pourtant, avec le Cursus de Lumuna Ndubu Jérôme. La preuve en a été donnée le même hier, tard dans la soirée, par des éléments de réponse au travers de sa notice biographique, glanée dans les milieux qui lui sont proches. Va-t-on ainsi assister à un débat d'idées ou, alors, à une nouvelle série d'échanges axés sur des remises en question de l'une envers l'autre ou, réciproquement, de l'autre envers l'une ?

Loin de s'interposer, il y a lieu de rappeler, néanmoins, qu'il s'agit là, d'une affaire des postes au CNSA qui remet sur la place publique, des dissensions qui auraient pu, curieusement, être vidées à l'interne.

Surprise au rendez-vous

Logiquement, Bruno Tshibala est sorti des entrailles d'une frange du Rassemblement de Kasa-Vubu. Tout comme Olenghankoy qui, lui-même, est resté sur la même posture, est parvenu à se faire admettre à la tête du CNSA. Aujourd'hui, il n'est pas exagéré de penser que Lumuna Ndubu qui, apparemment, est sur les mêmes traces, puisse surprendre l'opinion, en raflant l'un des fameux postes des Vice-présidents, demeurés, jusqu'ici, vacants, depuis qu'Eve Bazaïba et Kamerhe toujours vital, les avaient rejetés et rabroués.

La politique, dit-on, c'est l'art du possible. Faut-il espérer que d'ici la fin de la semaine, les secrets de ce qui se trame dans les coulisses du Palais du Peuple, seront connus ? On est tenté d'y croire, au regard de derniers développements de la situation.

Qui est Lumuna, cet homme au passé qui pousse Bazaïba à se triturer les méninges ?

De sa propre main, l'intéressé, dans une version corrigée et actualisée de son CV, y avait déjà répondu, en livrant à l'opinion, le 30 juillet dernier, les grandes lignes de sa vie, dans le texte, ci-dessous. Lisez-le ! Il y a à manger et à boire, dans ce dossier qui va certainement secouer le cocotier, dans le microcosme politique.

Qui est Lumuna Ndubu ?

Lumuna Ndubu est l'un des personnages politiques qui ont marqué et marquent encore de nos jours l'histoire politique de notre pays.

Découvrons-le ensemble : Lumuna Ndubu est né le 23/septembre 1949 dans le territoire de Luebo, ancienne province de Kasaï-Occidental, aujourd'hui province du Kasaï. Fils de Kadumbu Paul et Ngafula Marthe, de religion protestant particulièrement presbytérienne et calviniste. Ayant commencé son école primaire à l'APCM/Luebo, il la termine à l'école primaire officielle de Kamilabi à Kananga en 1962, secondaire à l'Athénée de Luluabourg, il l'achève à l'athénée de Kalina, actuel institut de Gombe en 1969, après être passé au Lycée de Kele-Kele de Kananga.

Il est licencié en droit de l'Université de Kinshasa en 1977 et diplômé de l'Académie International Olympique Grecque en 1979 et parle le Tshiluba sa langue maternelle, le lingala, le français, après avoir appris le latin et l'anglais. Avocat de profession depuis 1978, Lumuna Ndubu a occupé tour à tour les fonctions de : commissaire du peuple(Député), conseiller de République(Député), Sénateur (2003-2006), vice-ministre de l'intérieur et de la sécurité du territoire, vice-ministre de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique dans le gouvernement Likulia.

Il a été membre du comité directeur du MPR parti Etat et fait privé, a défendu le Marechal Mobutu sur base de l'article 4 de l'acte constitutionnel (actuel article 222) de la transition pendant la crise politique pareille à celle d'aujourd'hui. Il est écrivain pour avoir publié l'ouvrage intitulé « Le pouvoir constituant en RDC de Kasa-Vubu, Mobutu à Kabila 1».

Lumuna Ndubu a participé à plusieurs fois au niveau national et international : il est ainsi de la conférence nationale dite souveraine, concertations politiques sous le Maréchal Mobutu, dialogue inter congolais de Sun city, concertations politiques de septembre 2013 sous Joseph Kabila, Accord global et inclusif du 31 décembre 2016 sous l'égide de la CENCO...

Il a effectué plusieurs missions parlementaires et partisanes dans notre pays, Afrique, Europe et aux Etats-Unis d'Amérique : enquête parlementaire à Mbanza-Ngungu sur révolte des étudiants1989, enquête à Mbuji-Mayi, enquête à Bukavu sur la question de nationalité congolaise d'origine, enquête à Bukavu sur la problématique d'érection des entités administratives KASHA, BUNYAKIRI et MINEMBWE en territoires autonomes, enquête à Kinshasa sur le Crash aérien de NDOLO, mission parlementaire au Caire en Egypte, Tripoli en Lybie, Tunis Carthage en Tunisie, Dakar au Sénégal, Athènes en Grèce, Bruxelles en Belgique, Paris en France, Union Européenne à Bruxelles, Congres Américain, ONU, Département d'Etat, Banque Mondiale et Fond Monétaire International(FMI) aux Etats-Unis d'Amérique.

Comme cela se constate, Lumuna Ndubu convient bien au poste de Vice-président du CNSA pour le compte du Front pour le Respect de la Constitution/AILE NATIONALISTE en vue d'épauler Joseph Olenghankoy dans sa lourde et noble mission à la tête du CNSA.

Congo-Kinshasa

Un rapport du GEC tente de déterminer les auteurs des tueries de Beni

Qui sont les tueurs de Beni ? C'est une question lancinante en République démocratique du Congo. Dans ce… Plus »

Copyright © 2017 La Prospérité. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.