2 Août 2017

Ouganda: Les Bahindi, la communauté indienne qui veut devenir une tribu ougandaise

A trois semaines des élections générales du 8 août, le président Kenyan a declaré par décret que la communauté indienne du pays devenait la 44e tribu du Kenya. Les Indiens de l'Ouganda voisins demandent à leur tour qu'ils soient reconnus comme une tribu ougandaise.

La communauté indienne d'Ouganda a demandé à être reconnue comme une tribu ougandaise, rapporte le journal ougandais New Vision. Cette tribu s'appellerait les "Bahindi", un mot bantou qui signifie "les Indiens", ou les gens d'origine indienne. Si leur demande est acceptée, les Bahindi s'ajouteraient aux plus de 50 tribus reconnues au pays de Yoweri Museveni.

La raison de cette demande est que beaucoup d'Indiens sont des Ougandais de deuxième ou de troisième génération. Ils sont sont nés et ont grandi dans ce pays et le considèrent comme chez eux, même si les Ougandais « autochtones » continuent de les considérer comme des étrangers.

" Aujourd'hui, plus de 250 000 Indiens vivent en Ouganda. La majorité ont immigré ici ces vingt dernières années. D'autres sont ceux qui vivaient ici avant 1972 qui sont revenus", dit Tushar Upadhyay, vice-président de la Indian Association Uganda à New Vision.

Beaucoup d'Indiens ont émigré en Afrique de l'Est au Kenya et en Ouganda entre 1901 et 1930 pour y construire des chemins de fer, alors que ces pays et leur Inde natale étaient toutes des colonies britanniques. Beaucoup d'entre eux y sont restés et sont devenus de riches commerçants.

En 1972, le dictateur Ougandais Idi Amin a chassé 80 000 Indiens et les a dépouillés de leurs propriétés. Ils se sont réfugiés en Inde ou en Grande-Bretagne.

Ils contribuent à 70% de l'économie

Aux début des années 1990, encouragés par le président Yoweri Museveni, beaucoup de Bahindi qui avaient été chassés par Idi Amin sont revenus dans le pays. Ils y ont retrouvé leurs propriétés. Ils sont devenus la première force économique du pays. Aujourd'hui, 70% des taxes qui entrent dans les caisses du gouvernement ougandais sont payées par des entreprises appartenant en partie ou en totalité à des gens d'origine indienne. Leurs investissements se retrouvent dans presque tous les domaines, notamment les industries, les banques, les assurances, l'agriculture, l'immobilier, etc.

Cette demande fait suite à la décision prise par le président du Kenya voisin Uhuru Kenyatta de faire des Bahindi la 44e tribu kenyane. Ceci, dans le cadre de sa campagne électorale (il veut leur soutien dans les élections générales du 8 août). Comme en Ouganda, les Indiens sont les principaux contributeurs de l'économie kenyane.

Ouganda

L'Ouganda se cherche un nouveau sélectionneur !

Près de 3 mois après le départ de son sélectionneur serbe Micho Sredojevic, l'Ouganda a… Plus »

Copyright © 2017 This is Africa. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 800 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.