16 Août 2017

Sénégal: Centre de formation des techniciens forestiers et des parcs nationaux de Djibelor - Immersion dans le temple des gardiens du futur

L'environnement est aujourd'hui comme un bateau dans lequel les passagers mènent des activités de développement pendant que le bateau est entrain de chavirer. Nous avons tous le devoir de le sauver en protégeant et en plantant des arbres.

«Vous devez être fière de votre travaille qui est de participer à préserver notre environnement. La séance de repiquage qui démarre ce jour est très importante. Vous allez encadrer, demain, des citoyens dans le reboisement et la préservation de la forêt. Et, il faudra bien le faire, d'où l'importance de maitriser ce que vous êtes entrain d'acquérir comme connaissances techniques». C'est le Capitaine Mamadou Kandé directeur du Centre national de formation des techniciens forestiers et des parcs nationaux (CNFTEFCPN) qui explique ainsi la noblesse de leur mission à la 50e promotion de l'école de Djibélor, dans la région de Ziguinchor.

C'était avant-hier, lundi 14 août, alors qu'il présidait la cérémonie de levée des couleurs avec la 50e promotion de l'école. Il indique que le ministre de l'Environnement compte beaucoup sur eux pour faire face aux combats de la préservation de la nature. Cette promotion est forte de 35 élèves dont une fille, qui sont en stage dans la vaste forêt de Djibélor qui couvre une superficie de 53 ha. C'est une forêt touffue et qui sert de champ d'application pour les étudiants. Mais aussi cette forêt est d'une importance capitale pour les populations environnantes et les chercheurs. Les jeunes techniciens en formation sont allés repiquer leur parcelle en compagnie des instructeurs. Tout est fait dans les règles de l'art, de l'alignement aux respects des itinéraires techniques. Ici chaque promotion a laissé ses empreintes avec une parcelle bien repiquée.

Pour le directeur des études, Monsieur Gomis, ces séances d'instructions sont importantes pour les techniciens qui, sur le terrain, vont avoir à diriger des activités de plantation. Il faudra avoir la main et maitriser tout le circuit, de la germination à la plantation, et l'entretien jusqu'à l'exploitation. Du côté des étudiants, ce stage qui va clôturer cette première année est vécu intensément. Avec une rigueur toute militaire, M. Konaté et ses amis alignent les piquets et débroussent la parcelle avant le repiquage des plants.

Sénégal

Open de golf de Dakar (13ème édition) - Vincent Torgah succède à Amos Korriah

Et de deux ! C'est la deuxième édition d'affilée qu'un Ghanéen s'adjuge le trophée de… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.