16 Août 2017

Cameroun: Piratage, fraude à la carte bancaire - Prudence et vigilance requises !

Il est difficile de garantir une sécurité maximale, même là où les mesures draconiennes sont prises. En dépit d´une baisse du taux de fraude dans l´Hexagone constatée par l´Observatoire de la sécurité des cartes de paiement (OSCP), force est cependant de mettre sur le tapis l´épineuse question des opérations frauduleuses de plus en plus dénoncées dans les milieux de la Diaspora.

Ce n´est plus rare de recevoir le conseil du genre : «Pour vos achats, n´utilisez point votre carte bancaire dans certains quartiers ! » Méfiance, préjugé ou constat fondé ? Le vol des cartes, le paiement en ligne et chez un commerçant semblent être les domaines les plus touchés.

Nous sommes dans un bar à Mulhouse, un petit coin de rencontres où Camerounais, Sénégalais, Congolais et bien d´autres personnes aux backgrounds variés se retrouvent les soirs pour prendre ensemble une bière et s´échanger. Un jeune homme fait son entrée, l´air très perplexe. Il n´est pas de la ville. Il vit à Paris. Muni d´une carte bancaire en main et d´un bloc de papier, il prend place en face d´une connaissance. Il scrute les pages, souligne les chiffres. Il a un problème urgent ! « Depuis quelques jours, quelqu´un utilise ma carte pour faire les courses. Je ne comprends plus rien, » explique l´homme, désespéré.

D´autres clients se mêlent aussi et tentent d´expliquer : «Gars, tu as dû faire les courses dans un magasin ou un bar et quelqu´un a recopié tes données là-bas. C´est une pratique très récurrente dans certains quartiers de Paris où tu vis, » s´évertue d´expliquer un monsieur qui dépasse largement la cinquantaine. «Dans certains quartiers, ne fais jamais usage de ta carte bancaire pour les courses. D´ailleurs, si tu le fais et que tu doutes un peu, demande à ta banque de bloquer la carte et de t´envoyer une nouvelle. »

Au moment où l´assistance spécule sur les origines de la fraude et le modus operandi des malfaiteurs, la victime se rend à nouveau à la banque pour retirer le relevé de compte. Il revient quelques minutes après et crie au scandale : « Depuis le matin je n´ai pas utilisé ma carte, et pourtant, voilà écrit ici que j´ai fait les courses de 85 Euros aujourd´hui. »

Frustré, désespéré et courroucé, le propriétaire de la carte doit cependant agir : « faire bloquer la carte avant de porter plainte contre X, » lui dit-on. Combien de plaintes sont-elles enregistrées chaque année pour ces cas de vol, de fraude et d´usage de faux ? Votre média de proximité, Camer.be, reviendra sur les statistiques.

A l´ère de l´économie numérique, le défi de contrôle et de sécurité financière s´avère grand, d´où l´appel à la prudence et à la vigilance face à son entourage et à l´utilisation quotidienne de la carte. Après tout, Lénine ne dit-il pas que « la confiance n´exclut pas le contrôle » ?

Cameroun

Eding sport sacré champion du Cameroun 2017

Aux âmes bien nées la valeur n'attend point le nombre d'années, peut-on chantonner dans la… Plus »

Copyright © 2017 Camer.be. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.