16 Août 2017

Togo: Place à la restitution et à la mobilisation de la diaspora et du secteur privé togolais

A peine le 16ème Forum de l'AGOA fini à Lomé que le ministère en charge du Commerce, en collaboration avec le Comité National du Forum de l'AGOA (African Growth and Opportunity Act), a jugé utile de passer à la restitution.

C'est donc dans cette optique et pour ouvrir la brèche sur l'apport que la diaspora togolaise peut apporter au secteur privé togolais dans la mise à profit des acquis de ce forum qu'un atelier regroupant acteurs du secteur privé togolais et des Togolais de la diaspora, surtout des Etats-Unis qui avaient fait le déplacement de Lomé pour ce forum, a été ouvert ce matin à Lomé.

Présidente du Comité National du Forum de l'AGOA, Dédé Ahoéfa Ekoué, ouvrant les travaux de cet atelier, a tracé des pistes qui pourront être explorées au cours de cet assise. Se fondant sur le thème principal de cet atelier, à savoir "Forum AGOA : Rôle de la diaspora en soutien au secteur privé", elle s'est demandé "comment cette diaspora peut accompagner le secteur privé ? En réponse cette auto interrogation, l'ancien ministre togolais de l'Action socuale, de la Promotion de la femme et de l'Akphabétisation, aujourd'hui présidente du Comité National du Forum de l'AGOA, a fait comprendre que " nous avons des acteurs nationaux, le secteur privé, les ambassades, la diaspora. Nous devons mobiliser tout le monde pour aller très vite en profitant des 7ans et demi restant pour cette loi". Aussi, convie-t-elle la diaspora à "aider à mieux tisser des relations avec les Américains, à comprendre le marché américain, les certifications parmi lesquelles la certification du commerce équitable, partager les meilleures pratiques pour mieux vendre aux Etats-Unis". De cet atelier d'après Forum AGOA, qui vient donc "jeter les bases d'un partenariat actif entre la diaspora et le secteur privé en vue de tirer un meilleur profit de l'AGOA pour le développement du secteur privé au Togo", Mme Ekoué a dit attendre des "recommandations pour un partenariat solide avec la diaspora". Enfin a-t-elle formulé le voeux que les échanges se poursuivent au delà de cet atelier.

Déjà à la réunion préparatoire de cet atelier, c'est la ministre du Commerce et de la Promotion du secteur privé, Bernadette Legzim Balouki qui émettait le souhait de voir la diaspora accompagner "les opérateurs économiques togolais parce que si nos opérateurs économiques togolais, notamment pour développer des partenariats avec des entreprises américaines, lever les barrières de langue, mais aussi de servir d'appui dans l'obtention de certifications et autorisations pour les produits togolais destinés à l'exportation vers les USA".

Autre intervenant au cours de la cérémonie ouvrant les travaux, c'est l'Ambassadeur des USA au Togo, David Gilmour. Il s'est félicité de la bonne tenue de ce forum de l'AGOA à Lomé du 08 au 10 Août dernier. Il a assuré de ce que les Etats-Unis sont très impressionnés de ce que le Togo peut organiser de grands rendez-vous. "L'impact du forum a été très important dans la promotion du pays au plan international", a-t-il déclaré. Aussi, a-t-il ajouté que "le défi c'est désormais de maintenir l'élan et de faire le suivi".

Quant à l'Ambassadeur du Togo aux Etats-Unis, Frederic Edem Egbéléou, a promis faire un large diffusion des recommandations et plan d'action d'utilisation à court et à moyen terme de ce partenariat économique au sein des Togolais aux Etats-Unis.... Tout ceci, pour mettre à profit les années restantes pour la survie de cette loi bipartisane adoptée depuis mai 2000 par le Congrès américain en faveur de l'économie des pays africains.

Le président du Conseil National du Patronat, Laurent Coami Tamégnon, a profité de l'occasion pour lancer un appel à la mise en place d'un cadre d'échanges permanent entre les acteurs du secteur privé togolais et la diaspora.

Togo

'La constitution de 1992 n'était pas bonne'

Fambaré Ouattara Natchaba, professeur de droit et ancien président de l'Assemblée nationale, livre… Plus »

Copyright © 2017 Télégramme228. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.