16 Août 2017

Sénégal: Sédhiou / Tentative de traversée du fleuve à la nage - Deux bergers meurent noyés

Deux jeunes bergers sont morts noyés après leur disparition annoncée, lundi dernier 14 aout, dans la mi-journée. Le drame a eu lieu dans le bras de fleuve qui enjambe les villages de Saré Mory, situé dans la commune de Kolibantang, dans le département de Goudomp, et Saré Samba Sira, rattaché à la commune de Saré Bidji dans le département de Kolda. Les victimes, au nombre de trois dont un rescapé, avaient tenté une traversée à la nage en même temps que leurs troupeaux, mais le niveau de l'eau jugé élevé en cette période de saison des pluies a dû les surprendre désagréablement.

Portés disparus la veille, lundi dernier 14 août, dans l'après-midi, les deux jeunes bergers qui transhumaient à la nage avec leurs troupeaux de bœufs, via un bras de fleuve, ont été retrouvés morts hier mardi, en milieu de matinée. Dès les premières heures ce mardi-là, les populations riveraines et les parents des disparus qui n'avaient presque pas fermé l'œil, se sont mis à leur recherche à bord des pirogues artisanales.

Mais ce n'est qu'aux environs de 10 heures que le corps sans vie du jeune Mamadou Diamanka, âgé de 23 ans, a été retrouvé flottant sur l'eau à près d'un kilomètre de leur point de chute. Une heure après (11h), celui de son compagnon de fortune Kalidou Diamanka (30 ans) a été également retrouvé non loin de l'endroit où le corps du premier a été repêché. Ce qui laisse croire que les deux victimes ont été charriées par un courant d'eau vers la même direction.

Les éléments du groupe de recherche, d'exploration et de plongée de la 43e compagnie d'incendie et de secours de Sédhiou qui y étaient depuis la veille lundi ont rappliqué sur les lieux pour poursuivre les recherches en même temps que les populations.

Si ces bergers ont l'habitude de faire traverser à la nage leurs troupeaux, cette fois ci, ils ont très mal apprécié le niveau d'eau du bras de fleuve qui a bien gonflé avec les dernières pluies qui ont arrosé la région avec exubérance.

Les corps devraient être déposés à la morgue de l'hôpital régional de Sédhiou, même si les parents s'opposent quelque peu à ce déplacement, souhaitant qu'ils leurs soient directement remis aux fins d'inhumation. Ces jeunes bergers avaient quitté leur village de Saré Diatta, dans la commune de Niagha, vers Tanaff, pour rejoindre la zone de Kolda. Ils étaient au nombre de trois, mais le nommé Ibrahima Baldé a réussi à sortir la tête de l'eau avec beaucoup de peine, explique-t-il. Car, l'un des deux disparus s'était accroché à ses vêtements et par un réflexe de survie, Ibrahima à regagner le rivage.

Sénégal

La BAD invite le Sénégal à accentuer les efforts pour relever le taux de décaissement

La Banque africaine de développement (Bad), invite le Sénégal à accentuer les efforts… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.