16 Août 2017

Guinée Equatoriale: Cémac - La Guinée Equatoriale bloque toujours la libre circulation

Alors que le Tchad a accepté de supprimer, le 8 août dernier, l'obligation de visa pour les ressortissants des pays de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac), la Guinée Equatoriale avait réitéré la veille son refus à la libre circulation des personnes dans cet espace communautaire.

L'Afrique centrale, il est vrai, continue de marcher à petits pas vers la libre circulation avec l'accord du Tchad annoncé la semaine dernière, mais elle est encore confrontée à des hésitations comme c'est le cas de la nouvelle mesure énoncée par une note ministérielle équato-guinéenne. Malabo, en effet, souligne qu'il n'est pas favorable à cette libre circulation sauf pour les détenteurs de « passeports diplomatiques, officiels et de service (...) si le séjour a une durée de moins de trois mois ».

En 2013, les six membres de la Cémac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale et Tchad) étaient parvenus à un accord sur la libre-circulation, en vigueur dans les 15 pays de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao). Fort malheureusement, cet accord n'a jamais été appliqué en raison du refus de la Guinée équatoriale et du Gabon qui craignaient une immigration massive. Pourtant, ces deux s'étaient de nouveau engagés le 17 février moyennant la mise en place de titres d'identité biométriques.

Fondée en juin 2000 à Malabo, la Cémac réunit des pays aux revenus très différents, et peine à mettre en œuvre des mécanismes d'intégration économique et monétaire.

Guinée Equatoriale

Federico Nsue Nguema grand espoir du football équato-guinéen pour le CHAN

Lorsqu'il se qualifie avec son pays pour le CHAN Total 2018, il y a deux mois, Federico Nsue Nguema devient sans le… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.