17 Août 2017

Ile Maurice: Camp-de-Masque-Pavé - Au royaume des «zanana»

Il est réputé pour ses plantations d'ananas. Le village de Camp-de-Masque-Pavé, situé non loin de celui de Camp-de-Masque, est imprégné de ce parfum, affirment les habitants.

Il est midi et le temps semble s'être arrêté à Camp-de-Masque-Pavé. L'on y respire la tranquillité à plein nez. Mais ce village est imprégné d'une fragrance particulière... celle de l'ananas. D'ailleurs, nombreux sont les Mauriciens qui connaissent l'endroit comme «vilaz zanana». Au bout d'un moment, nous rencontrons Satyam Shibnauth, un natif de ce village. «Quelques années de cela, des champs d'ananas longeaient les deux bords de la route principale», dit le quadragénaire, d'emblée.

«Aster nou bann karo trouv dan bann simé andan. Sa later-la pou tablisma, zot inn répran li, akoz sa éna kann lor-la aster», poursuit l'habitant de Camp-de-Masque-Pavé. Pourquoi aimez-vous cet endroit ? «Il y règne le calme et la tranquillité. Il y a une rivière située non loin, larivier kiosk. Ce lieu est connu comme un coin de détente», explique Satyam. D'ailleurs, il est venu prendre l'air en compagnie de son beau-frère, qui est de passage dans son village. «Li pa abitié isi li, mo pé fer li visité inpé», dit-il en rigolant.

Pour en revenir à nos «zanana», certains habitants les cultivent même dans leurs cours. On pourrait dire qu'il s'agit d'une «tradition» dans le village. «Isi, samem nou tradision. Éna bo-kou fami ki pé kontign plant li. Kapav zot pa fer li an gran kantité kouma avan, mé zot ankor fer li. Éna zot zanfan pé gard sa tradision-la», confie Satyam.

La famille Geerdharry n'est pas en reste. La cour de Dharam est remplie d'ananas. Ce sexagénaire explique qu'auparavant, il louait plusieurs arpents pour la culture de ces fruits. Mais plus maintenant. «Aster mo pa kapav. Mo res zis samem. Bann zanfan pa tro anvi fer parski li enn travay later ek bann zanfan inn aprann. Alor zot rod pli bon travay.»

Le centre de Camp-de-Masque-Pavé est, pour sa part, plus mouvementé. Magasins, salons de coiffure, mini market, supermarché et autres boutiques, tout y est. Le village hall où se déroulent la majorité des activités, le centre social, le dispensaire et un open gym, qui a été inauguré il y a environ deux ans, se trouvent, eux aussi, non loin. «Sa enn bon prozé ki nou finn gagné. Éna bokou zen ek madam ki vinn isi pou fer lexersis», dit un habitant.

Toutefois, dès que nous quittons le centre, la tranquillité et, bien sûr, les plantations d'ananas étalées sur plusieurs arpents de terre refont surface.

Ile Maurice

Compensation salariale à Rs 360 - Business Mauritius avait proposé une «autre formule»

Une full compensation de Rs 310 à ceux qui touchent un maximum de Rs 8 500. Et une compensation de Rs 300… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.