17 Août 2017

Afrique: Donald Trump, un président de plus en plus controversé

Parler du président des Etats- Unis aujourd'hui n'est pas anachronique car même s'il est indispensable de manifester un certain détachement à son égard, il ne laisse personne indifférent. Il est difficile de décrypter son attitude, car il fait tout un jour et son contraire le lendemain provoquant l'irritation de ses interlocuteurs. Mais jusqu'à présent, il a toujours su corriger son outrance, s'arrêtant juste à temps avant d'accomplir un acte irrémédiable.

Son impopularité augmente de jour en jour, mais le socle d'électeurs qui lui a permis d'être élu lui accorde un soutien indéfectible. Donald Trump est donc fidèle à ses convictions et on se demande si les propos outranciers qu'il tient ne sont pas dans le droit fil de sa logique. Son impulsivité paraît naturelle et il a réussi à inquiéter la communauté internationale lorsqu'il a menacé la Corée du nord d'un déluge de feu nucléaire. Son entourage a vite tempéré la virulence de ses déclarations.

La tension s'est apaisée, puisque Kim Jung Un a décidé de renoncer à lancer des missiles sur l'île de Guam. Cela a permis le revirement de son homologue américain saluant la sagesse de la décision. Les manifestations des membres du Klukluxklan et des suprémacistes blancs à Charlottesville et la mort d'une jeune femme renversée par la voiture d'un d'entre eux ont profondément choqué l'opinion américaine. La réaction du locataire de la Maison Blanche a provoqué l'indignation de nombreux américains. Il a dans un premier temps condamné les deux camps avant de se rétracter et de tenir des propos très sévères vis-à-vis des racistes. Il est revenu sur ses dernières déclarations lors d'une conférence de presse donnée le lendemain.

Malgré le tollé qu'il a soulevé, il est resté ferme dans son attitude. La démission de certains de ses conseillers outrés par son comportement n'arrange pas son image de plus en plus dégradée. On se rend compte aujourd'hui plus qu'hier de sa différence avec Barack Obama. Le fossé se creuse de plus en plus avec une partie importante de l'Amérique qui rejette sa manière de gouverner. L'homme ne semble pas s'en formaliser et il préfère agir selon son instinct quitte à choquer. Les qualificatifs employés à son égard sont très durs, mais il tient le cap.

Copyright © 2017 Midi Madagasikara. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.