17 Août 2017

Congo-Kinshasa: Tshopo - La SNEL appelle à la construction d'un nouveau barrage hydroélectrique

La Société nationale d'électricité (SNEL) plaide pour la construction d'un nouveau barrage hydroélectrique dans le site de babela dans la Tshopo. Son chef de division de la production, Boniface Musho Bora, a fait cette demande, mardi 15 août.

«Il y a un site de Babeba qui peut produire 75 Mw. C'est un site intéressant. Il est indispensable et urgent de construire un autre barrage en amont de la rivière Tshopo», a plaidé Boniface Musho Bora.

Les études de faisabilité sont déjà effectuées et il ne reste que le financement, a-t-il affirmé.

Selon Boniface Musho, la construction d'un nouveau barrage permettrait de pallier au déficit de fourniture en énergie électrique dans la ville de Kisangani, confrontée à un «délestage drastique» depuis quelques jours.

La centrale hydroélectrique de la Tshopo ne produit à ce jour que 10 Mw, alors qu'en temps normal, elle en produisait 18. Les besoins de la ville sont estimés à 36 Mw, a indiqué pour sa part, Nathan Citimwami, le chef de division de la gestion réseau de distribution de la SNEL.

Le manque d'éléctricité fait fuir certains investisseurs, déplore la population.

De son côté, le président de l'assemblée provinciale de la Tshopo, Joël Bafandu, promet de mener un plaidoyer auprès de la hiérarchie nationale et ses collègues députés provinciaux, afin d'éviter que la ville de Kisangani soit privée d'électricité.

Congo-Kinshasa

Kabila appelle à un «examen de conscience» sur les violences au Kasaï

En RDC, lors de l'ouverture du Forum sur la paix et la réconciliation, mardi 19 septembre à Kananga, le… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.