17 Août 2017

Burkina Faso: Café Istanbul - Le président guinéen Alpha Condé sur les lieux de l'attaque

Tout de suite après son arrivée, le président de la République de Guinée s'est rendu au café Aziz Istanbul, cible de l'attaque du dimanche 13 août dernier qui a fait 18 morts. Il était accompagné par quelques membres du gouvernement burkinabè. Il s'est recueilli et a salué la mémoire des disparus. Ensuite, il s'est renseigné sur la manière dont les opérations ont été menées par les forces de défense et de sécurité, allant jusqu'à faire le tour du bâtiment pour voir là où les terroristes ont été mis hors d'état de nuire, avant de féliciter le commandant de l'Unité spéciale d'intervention de la gendarmerie et ses hommes.

Cette présence sur l'avenue Kwamé N'Krumah a été l'occasion pour Alpha Condé de lancer un appel à la mobilisation de toutes les forces contre le terrorisme. «Il faut l'éradiquer, a martelé le chef de l'Etat guinéen. Parce que les terroristes attaquent les endroits les plus fréquentés pour porter atteinte à l'économie. C'est pourquoi nous souhaitons que des pays ne demandent pas à leurs citoyens de ne pas venir par peur des terroristes. S'ils le font, c'est le tourisme qui va prendre un coup».

C'est pourquoi, au regard de ce que traverse le Burkina Faso, «nous nous devons de l'accompagner», estime le président Condé qui a été reçu en audience ce soir même par son homologue Roch Marc Christian Kaboré.

S'adressant aux médias à l'issue de cette audience, le Professeur Alpha Condé a déclaré être venu apporter le soutien et la solidarité de la Guinée et de l'Union africaine suite à l'attaque terroriste du 13 août dernier. Il a aussi indiqué que les échanges avec son «frère» burkinabè ont porté sur la mise à disposition rapide aux pays du G5 Sahel, des moyens adéquats pour qu'ils puissent assurer la sécurité de leurs populations.

Le président de l'Union africaine estime que c'est aux Africains d'abord d'organiser leur défense contre le terrorisme. «Mais nous avons aussi besoin d'être accompagnés par nos amis du point de vue des équipements, du point de vue financier, du point de vue des moyens de renseignements», a-t-il ajouté.

A noter que le président guinéen a remis une enveloppe de 100 000 dollars US au profit des familles des victimes.

Burkina Faso

Force conjointe du G5 Sahel - Le président du pays et la secrétaire générale de l'OIF échangent sur le financement

Selon Madame Michaëlle JEAN qui s'exprimait à l'issue de son entretien, « la mobilisation en faveur de… Plus »

Copyright © 2017 Fasozine. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.