18 Août 2017

Ile Maurice: Affiches illégales - Ziyad Goomany du PMSD interrogé under warning

C'est under warning que Ziyad Goomany a été interrogé par le Central Criminal Investigation Department (CCID). Ce membre du PMSD a été convoqué aux Casernes centrales, ce vendredi 18 août, un mois et demi après la plainte déposée contre lui par Dooshiant Ramluckhun, conseiller du MSM. Cela, dans le sillage des fausses affiches du PMSD portant l'inscription : «l'Arabie Saoudite nu pa lé».

C'est en présence de son homme de loi, Me Assad Peeroo, que Ziyad Goomany a donné sa version des faits aux enquêteurs. Il a fait valoir son droit au silence. Maintenant toutefois ce qu'il avait dit dans sa première déposition. Ce membre du PMSD affirme, en effet, avoir vu une Toyota Prado de couleur blanche, appartenant à Dooshiant Ramluckhun, circulant à Quatre-Bornes. Deux hommes, des Bangladais, seraient descendus du véhicule pour coller des affiches.

Une fois sa version consignée, Ziyad Goomany a été autorisé à rentrer.

Dans sa plainte à la police, le lundi 3 juillet, Dooshiant Ramluckhun avait dénoncé les allégations mensongères de Ziyad Goomany. Insistant : «Mon van n'a pas été utilisé pour placarder ces affiches. Il n'a pas le droit de venir faire de telles accusations. J'ai des preuves qui montrent que mon véhicule n'a pas bougé de son emplacement et je les montrerais. J'étais à un mariage ce jour-là.»

Ile Maurice

Perquisition chez des journalistes

«Malgré les divergences d'opinion avec la Sentinelle, le PMSD tient à apporter son soutien total… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.