18 Août 2017

Ile Maurice: Meurtre de Lara Rijs - «Pas de dégradation du law and order», selon Collendavelloo

«En tant que Mauriciens, nous sommes blessés au plus profond de notre âme par ce crime.» Le Premier ministre adjoint s'exprimait hier, jeudi 17 août, sur le meurtre de la Sud-Africaine Lara Rijs. Pour autant, a souligné Ivan Collendavelloo, «cela ne veut pas dire que Maurice est un pays dangereux».

Le nº2 du gouvernement, qui participait au lancement du groupe sud-africain Sanlam à Maurice, voulait ainsi donner la réplique à ceux qui estiment que le pays est une «death destination». Selon Ivan Collendavelloo, «Maurice reste un havre de paix et de sécurité». D'ailleurs, souligne-t-il, c'est «une valeur sûre» du pays.

De faire le parallèle avec d'autres pays où des crimes sont commis tous les jours, voire toutes les heures. À Maurice, a fait ressortir le ministre des Services publics, tel n'est pas le cas. Il maintient qu'«il n'y a pas de dégradation du law and order». Et va même plus loin, en affirmant que ces crimes relèvent des cas «isolés».

Ivan Collendavelloo a aussi donné la garantie que l'auteur du meurtre de Lara Rijs sera traduit en justice. «Il devra répondre de ses actes.»

D'ores et déjà, jeudi 17 août, la famille de la jeune femme a rencontré le commissaire de police, Mario Nobin, ainsi que le chef du Central Criminal Investigation Department, l'assistant commissaire de police Devanand Reekoye ; le responsable de la Major Crime Investigation Team, l'assistant surintendant de police Luciano Gérard ; et l'assistant commissaire de police Rajcoomar Seebah, Northern Divisional Commander.

Le commissaire de police a rassuré les proches de la Sud-Africaine que tout serait mis en œuvre pour retrouver l'auteur de ce crime. Des explications qui ont visiblement satisfait la famille Rijs, qui est arrivée à Maurice, mercredi 16 août. Dans un communiqué, elle a réitéré sa «foi en les autorités locales pour qu'elles fassent la lumière sur les circonstances entourant le décès de Lara».

Le principal suspect dans cette affaire est le vigile d'AO Résidence de Luxe, à Péreybère. Sahib Meerhossen nie toutefois toute implication dans le meurtre de Lara Rijs. Il a demandé l'assistance d'un avocat, mais sa requête a été rejetée, l'homme n'y étant pas éligible.

Ile Maurice

Propos insultants - Ravi Rutnah présente ses excuses, mais...

Plus facile de faire «bourik manz lazlé» que de faire Ravi Rutnah présenter des excuses… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.