18 Août 2017

Ile Maurice: Appels de la Papouasie-Nouvelle Guinée - Arnaque au bout du fil

Vous avez reçu un appel de l'étranger ces derniers temps ? Le préfixe commence-t-il par +675 ou 00675 ? Cet appel vient, en fait, de la Papouasie-Nouvelle Guinée. Et il s'agit d'une arnaque. Si vous décrochez ou rappelez, vous risquez fort de vous retrouver avec... zéro crédit.

Des abonnés d'Emtel et d'Orange ont dénoncé ces appels sur Facebook. Des centaines de Mauriciens ont notamment été importunés, jeudi 17 août, et ce matin, vendredi 18 août. C'est un pirate à l'autre bout du fil, qui appelle des numéros au hasard et attend que quelqu'un le rappelle.

Ceux qui ont répondu n'ont pas eu d'interlocuteur, mais leur crédit a diminué dans certains cas. Il s'agit d'une arnaque mise en place par des pirates qui utilisent un système informatique pour viser des pays avec la technique d'appel manquant.

Il est conseillé d'ignorer ces appels et de ne pas rappeler. Au cas contraire, le système informatique du pirate va infiltrer votre compte et vider le crédit disponible. Cet argent peut être détourné au profit de votre opérateur ou alors votre opérateur aura une facture salée.

Cela a été le cas chez Emtel. L'opérateur de téléphonie a été victime de pirates guinéens en mai dernier. Il a reçu une facture de 30 000 euros, soit environ Rs 1 million, de ses fournisseurs internationaux. L'opérateur a dénoncé le fait que plus de 4 000 appels ont été passés à partir de ses services. Ils ont été passés de Maurice vers des pays africains, dont La Guinée.

Ile Maurice

Les proches de Dineshwar Domah - «Si enn gran dimounn so zanfan ti ladan... »

Révolte. Celle des proches de Dineshwar Domah après que le corps de ce dernier a été… Plus »

Copyright © 2017 L'Express. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.