18 Août 2017

Cote d'Ivoire: ii-plateaux-abidjan - Témoignages après la terreur semée par des enfants en conflit avec la loi

Mercredi 16 août 2017 lorsque nous arrivons aux 2 plateaux entre l'ex station mobile et Agban, aux environs de 21 h, ce sont des riverains encore sous le choc que nous rencontrons.

Oulai Hervé chauffeur de taxi communal communément appelé Woro-Woro nous raconte les faits vécus en fin d'après midi : «Moi j'étais arrivé au niveau de la pharmacie des Grâces lorsque nous avons constaté une débandade totale. Soudain nous avons aperçu des jeunes, je dirais même des enfants armés de machettes. Certains parmi eux les aiguisaient sur le goudron. Nous avons tous paniqués, avant de prendre la fuite. Toutes les voitures étaient bloquées parce qu'il y avait également un grand embouteillage. C'était des microbes qui pourchassaient aussi des passants. Il y'a eu des blessés. Je crois que la Côte d'Ivoire est vraiment foutue ».

La scène qui s'est passée autour de la pharmacie des Grâces des 2 plateaux jusqu'à carrefour Agban a laissé également dame Colette Affoué vendeuse d'attieké sans voix : « On m'a toujours parlé des microbes, mais c'est aujourd'hui que j'ai vu à quel point ils sont dangereux. Il y a une dame que j'ai vu qui saignait à la tête. La police est venue plus tard » .

Cote d'Ivoire

Procès Gbagbo - L'ex-chef d'état-major des forces armées devant la CPI

Témoin majeur au procès de Laurent Gbagbo à la CPI, Philippe Mangou est entendu ce mardi 26… Plus »

Copyright © 2017 L'Intelligent d'Abidjan. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.