18 Août 2017

Sénégal: Production et distribution de musique - La maison de disque Keyzit Sénégal fait le point

La maison de disque Keyzit a fait hier, jeudi 17 août lors d'une conférence de presse, le point sur ses activités, depuis son implantation en avril dernier au Sénégal. En présence des artistes produits, le patron de Keyzit, Moussa Wagué, a fait savoir qu'ils ont déjà signé avec 150 artistes. La maison de disque devrait permettre une meilleure visibilité des artistes, surtout au niveau international.

Implantée au Sénégal en avril dernier, la maison de disque Keyzit commence déjà à montrer sa « puissance ». Pour cause, elle a déjà signé avec 150 artistes en distribution, et 8 en production, avec comme premier artiste la chanteuse Adiouza. En conférence de presse tenue hier, jeudi 17 août, avec son équipe et ses collaborateurs, le patron de Keyzit, Moussa Wagué, a fait savoir que d'autres artistes sénégalais ont aussi rejoint la maison de disque dont Carlou D, Omzo Dollar, Ngaaka Blindé et le groupe Safari.

A en croire Moussa Wagué, l'implantation de Keyzit au Sénégal devrait permettre aux artistes d'exister de manière plus efficace sur la scène internationale. « On va permettre aux artistes de se produire à l'étranger, de distribuer sur des plateformes internationales et d'organiser des tournées et des concerts un peu partout dans le monde », a-t-il déclaré. Et de poursuivre : «On peut aussi offrir aux artistes l'opportunité de faire des featuring avec d'autres artistes étrangers ».

Toutefois, la maison de disque Keyzit ne fait pas de distinction entre les artistes, a tenu à préciser Moussa Wagué. «On peut travailler avec des artistes connus comme avec des artistes peu connus, et quand on signe avec un artiste, on essaie de faire en sorte que sa musique parle à d'autres personnes sans pour autant la travestir», dit-il.

A cela s'ajoute que la maison de disque Keyzit, qui n'est pas sans savoir que la piraterie reste un problème, est en train de chercher les voies et moyens d'y remédier. Ce qui fera dire à M. Wagué, malien d'origine, que Keyzit est en train de « créer une plateforme qui va arriver d'ici un an et qui répondra à beaucoup de problématiques par rapport à la piraterie ».

Revenant sur l'industrie musicale sénégalaise, le patron de Keyzit, Moussa Wagué, a fait savoir que le « Sénégal est en avance par rapport à certains pays qu'il a découverts car la musique sénégalaise a sa particularité, notamment le mbalax ».

La maison de disque Keyzit est implantée dans plusieurs pays d'Afrique tels que le Mali, la Côte d'Ivoire, avec plusieurs pôles. Toutefois, leur objectif est « d'être présent dans le maximum de pays en Afrique pour dénicher les talents ». Keyzit invite donc les artistes sénégalais à les rejoindre.

Sénégal

Des jeunes de la banlieue qui domptent leur environnement urbain

Les enfants et jeunes marginalisés de la banlieue pauvre de Dakar prennent de plus en plus leur… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.