18 Août 2017

Gambie: Drame au bac de Farafegny - Une fausse manœuvre du ferry fait un mort et deux passagers blessés

Un jeune gambien et apprenti de pirogue, a trouvé la mort hier, jeudi 17 août, dans un accident suite à une fausse manœuvre du bac pour accoster et qui a heurté leur barque en embarquement. Deux autres passagers ont chuté dans l'eau, mais vite repêchés. L'un d'eux est enivré par le trop plein d'eau avalée. Les deux bacs qui assurent la liaison fluviale sur la transgambienne sont dans un état de délabrement exécrable. Ils sont charriés par une petite chaloupe pour ne pas aller à la dérive vers les plateformes en construction du pont sur ce fleuve. Une grande affluence y est attendue en cette veille de Tabaski. L'option d'une location-vente d'un bac à la Gambie par le Sénégal est de plus en plus agitée.

C'est au moment de la manœuvre vers midi, visiblement très laborieuse, que le bac qui bourlinguait pour accoster sur le quai, a heurté une pirogue qui embarquait des passagers en partance pour Farafégny ou le centre du Sénégal. Trois personnes ont culbuté dans l'eau et les premiers secours se sont très vite organisés. Les deux passagers qui ont bien dressé leur gilet de sauvetage sont repêchés dont un souffrant d'un trop plein d'eau avalée. La troisième personne est de la Gambie agissant en qualité d'apprenti de la pirogue sans gilet de protection. Il a été perdu de vue avant d'être retrouvé inerte, le corps sans vie.

Il importe de relever que les deux bacs qui assurent la rotation sur la transgambienne sont dans un état de vétusté exécrable et tous deux sont charriés par une petite chaloupe pour corriger leurs incessantes dérives. Il y'a quelques mois, le grand ferry avait échoué sur les plateformes du pont en construction occasionnant, dit-on, des dommages de près de 30 millions de CFA.

Toutes choses qui expliquent, selon nos informations, la baisse des rotations des bacs à l'origine de la galère des usagers de l'axe. Et la donne va sans doute se compliquer en cette veille de Tabaski, marquée par une forte mobilité des personnes et des biens. Pour certains citoyens sénégalais, l'administration Sall ne pourrait-elle pas mettre un bac à Farafégny même à titre de location-vente pour prévenir toute catastrophe au nom, soutient-on des accords de libre circulation dans l'espace de la CEDEAO et des rapports de bon voisinage.

Gambie

Le gouvernement fait un pas de plus vers la fin de la peine de mort

Le gouvernement gambien a fait un pas de plus vers la fin de la peine de mort dans le pays. Lors de l'Assemblée… Plus »

Copyright © 2017 Sud Quotidien. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.