18 Août 2017

Burkina Faso: Attaque terroriste du 13 août - Alpha Condé sur le lieu du drame

Le président guinéen, Alpha Condé, est arrivé ce 17 août 2017 dans l'après-midi à Ouagadougou.

Il a été accueilli à sa descente d'avion par son homologue du Burkina Faso, Roch Marc Christian Kaboré, accompagné de plusieurs membres du gouvernement. Par cet acte, le président guinéen entend présenter ses condoléances et son soutien au peuple frère du Burkina, après la lâche fusillade au « Café Aziz Istanbul », qui a fait 18 morts et plusieurs blessés. Alpha Condé est allé directement sur le site de l'attentat à sa descente d'avion, pour constater de visu le théâtre du drame.

« Il faut faire en sorte que cet attentat n'ait pas beaucoup de conséquences sur l'économie du pays. Pourquoi voulez-vous que les soldats d'autres pays viennent mourir en Afrique ? C'est nous qui devons nous battre parce que c'est notre peuple, mais nous avons besoin d'être accompagnés. Nous espérons qu'avec ces évènements, nos amis vont comprendre ». C'est ce qu'a laissé entendre le président guinéen après sa visite sur le lieu de l'attaque, au « café Aziz Istanbul » sur l'avenue Kwame Nkrumah. Arrivé aux environs de 16h à Ouagadougou, le président guinéen a été accueilli à sa descente d'avion par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, accompagné du Premier ministre, du ministre de la Sécurité, de celui de la Défense et d'autres membres du gouvernement. Par cet acte, Alpha Conté apporte un message de soutien et de compassion du peuple guinéen au peuple frère du Burkina Faso.

Après le salon d'honneur de l'aéroport international de Ouagadougou, le cortège du président Alpha Condé a pris la direction du site où a eu lieu l'attentat du 13 août, en compagnie du ministre de la Sécurité, du ministre de la Défense, du maire de la ville de Ouagadougou, du ministre des Affaires étrangères et des Burkinabè de l'extérieur et de plusieurs autres personnalités. Le président guinéen a suivi avec grande tristesse et consternation les explications du mode opératoire des assaillants qui ont arraché la vie de 18 personnes et blessé plusieurs autres.

Le président a ensuite été conduit à l'arrière du bâtiment, où les terroristes se sont retranchés avant d'être abattus par les forces de défense et de sécurité, arrivées à temps cette fois-ci, ce qui leur a permis de circonscrire l'attaque. Des impacts de balles sur le bâtiment, des vitres brisées, c'est ce que nous avons pu constater sur les lieux, déjà nettoyés et vidés de tout leur contenu. Malgré tout, quelques traces de sang étaient toujours visibles sur le sol, à l'arrière du bâtiment. C'est aux environs de 17h qu'Alpha Condé a quitté le lieu de l'attaque.

Burkina Faso

Commune de Tiébélé - Des élèves tabassent des koglweogo

Dans la matinée du jeudi 16 novembre 2017, des membres du groupe d'autodéfense communément… Plus »

Copyright © 2017 Le Pays. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.