19 Août 2017

Congo-Kinshasa: Tshikapa - La fermeture de la frontière angolaise occasionne la hausse des prix

La fermeture de la frontière angolaise a des conséquences économiques sur la ville de Tshikapa (Kasaï), où les prix de plusieurs produits ont augmenté et l'activité économique s'est ralentie.

Les commerçants de Tshikapa s'approvisionnaient habituellement en produits venant de l'Angola.

Depuis la fermeture de la frontière, ces produits sont plus difficiles à trouver sur place et coûtent plus cher.

La canette de boisson gazeuse, qui se vendait à 750 francs congolais (0,5 dollar américain), s'achète actuellement à 1200 francs (0,8 dollar américain).

Le sac de sucre de 50 kg importé d'Angola s'obtient désormais à 55 000 francs congolais (36 dollars américains) alors qu'il coûtait 35 000 francs congolais (23 dollars américains) avant la fermeture de la frontière angolaise.

Le sac de farine de froment de 50 kg a connu une hausse similaire.

Le prix du kilo de maïs est passé de 450 à 1200 francs congolais (0,3 à 0,8 dollar américain).

Dans la ville, les commerçants se plaignent des conséquences de la fermeture de la frontière angolaise. L'un d'eux a expliqué a Radio Okapi que ses recettes journalières avaient chuté, passant de 230 000 à 80 000 francs congolais (153 à 53 dollars américains).

C'est depuis juin dernier que les autorités angolaises ont fermé la frontière pour éviter que les miliciens, qui sévissaient au Kasaï, n'entrent sur leur sol.

«Quand les gens de la frontière de Kamako fuyaient les troubles vers l'Angola, les miliciens voulaient aller jusqu'en Angola», se souvient Landry Kaniki de l'ONG RHA.

Il y a quelques semaines, le gouverneur du Kasaï, Marc Mayanga, avait écrit aux autorités angolaises pour leur demander d'ouvrir la frontière. Il sollicitait que cette ouverture intervienne le 12 août. Mais elle n'a pas eu lieu.

Congo-Kinshasa

Les chancelleries occidentales présentes dans le pays montent au créneau

Les chancelleries occidentales présentes en RDC (UE, Etats-Unis, Suisse, Canada) se disent « vivement… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.