19 Août 2017

Congo-Kinshasa: Trois présumés miliciens Kamuina Nsapu interpellés à Kananga

Trois jeunes ont été interpellés vendredi 18 août à Kananga dans la commune de Nganza par les forces de sécurité.

Selon la bourgmestre de la commune, Mamie Kakubi, ils ont été arrêtés alors qu'ils s'adonnaient à des pratiques fétichistes des miliciens Kamuina Nsapu.

Ces jeunes ont été retrouvés dans une maison par la police, informée par des habitants du quartier, selon Mamie Kakubi. Sans donner plus de précisions, elle indique que ces jeunes «se préparaient à quelque chose.»

Les forces de sécurité soupçonnent ces personnes d'être des miliciens Kamuina Nsapu.

La bourgmestre de Nganza fait savoir que dans la maison où les jeunes ont été interpellés, on a trouvé un couteau, une machette et des tissus rouges. Autant de signes qui, selon elle, fait penser à cette milice.

Actuellement, indique Mamie Kakubi, les trois jeunes sont détenus au siège du secteur opérationnel de l'armée à Kananga.

La bourgmestre de Nganza annonce que des enquêtes sont menées pour en savoir davantage sur ce groupe de jeunes.

Certaines sources locales soutiennent cependant que ces personnes ne sont pas des miliciens Kamuina Nsapu, mais des jeunes qui étaient allés consulter un féticheur dans la commune de Nganza.

Pendant les dernières violences qu'a connues la ville de Kananga, cette commune a été l'une des plus touchées. Les forces de l'ordre y ont été souvent opposés aux présumés miliciens Kamuina Nsapu.

Congo-Kinshasa

Hospitalisé, Diomi Ndongala en appelle à la CNDH pour sa libération

L'opposant congolais Eugène Diomi Ndongala en appelle, ce jeudi 21 septembre, à la Commission nationale… Plus »

Copyright © 2017 Radio Okapi. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.