19 Août 2017

Egypte: Coopération - L'Égypte et la RDC balisent le chemin de leur collaboration

L'entrevue entre le vice-ministre à la Coopération internationale, Freddy Kita, et le chargé des Affaires politiques de l'ambassade d'Égypte en RDC, Ahmed Sameh Gaber, a permis de faire le tour d'horizon des projets en cours appuyés par l'Égypte en RDC ainsi que les possibilités de renforcer cette coopération par d'autres projets visant le bien-être du peuple congolais.

Le vice-ministre à la Coopération internationale, Freddy Kita, a reçu, le 18 août, dans son cabinet de travail à Gombe le chargé des Affaires politiques de l'ambassade de la République arabe d'Égypte à Kinshasa, Ahmed Sameh Gaber.

Cette entrevue a permis, à en croire le diplomate égyptien, de faire un état des lieux de la coopération entre la RDC et la République arabe d'Égypte, notamment faire le suivi des projets déjà signés et qui sont en cours ainsi que le suivi des retombées de la visite du chef de l'État congolais, Joseph Kabila Kabange, en Égypte en avril-mai 2017. « On a discuté de tous les projets d'utilité publique, notamment tous les points qui bloquent la mise en œuvre de ces projets sur le terrain », a expliqué le chargé des Affaires politiques de l'ambassade de la République arabe d'Égypte à Kinshasa.

Plusieurs projets de développement en cours en RDC

Dans le concret, le diplomate égyptien a souligné que cette rencontre avec le vice-ministre Freddy Kita a permis de circonscrire l'apport de l'Égypte dans le renforcement des capacités des cadres congolais. Les deux hommes d'État ont, a-t-il expliqué, étudié les dispositions afin de rendre ce partenariat encore plus efficace.

Parmi les domaines prioritaires abordés il y a également l'agriculture et l'énergie dont plusieurs projets sont en cours. Le chargé d'Affaires politiques de l'ambassade de la République arabe d'Égypte à Kinshasa a notamment cité l'installation de deux stations photovoltaïques en RDC. « On a discuté avec Monsieur le vice-ministre des possibilités de bouger les choses d'une manière efficace afin que ce projet aboutisse dans un délai raisonnable », a-t-il expliqué. Dans le domaine de l'agriculture, le projet sur la pisciculture a également été au centre des discussions entre les deux hommes d'État. « Nos discussions ont visé à booster ces projets pour le bien-être du peule congolais », a expliqué Ahmed Sameh Gaber.

Parlant du barrage hydroélectrique d'Inga, le diplomate égyptien a noté l'intérêt de son pays à ce grand projet mais, a-t-il souligné, rien de concert n'est encore fait dans ce sens. « L'Égypte est intéressée par le projet Inga mais rien de concert n'est encore fait pour matérialiser cette volonté », a-t-il affirmé, avant de rassurer que l'ambassade d'Égypte à Kinshasa va travailler avec le cabinet du chef de l'État congolais pour répondre au vœu exprimé par le président Joseph Kabila lors de sa visite en Égypte, en invitant le président égyptien Al Sissi en RDC.

Egypte

Ligue des Champions / Al Ahly /Abdelhafidh - « Une finale avant la lettre »

Al Ahly sera face à l'Espérance Sportive de Tunis, ce samedi au stade de Radès pour le compte du… Plus »

Copyright © 2017 Les Dépêches de Brazzaville. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.