20 Août 2017

Sénégal: De Hann à la place Soweto - Rokhaya Diaw, le parcours d'une militante "pleine de sagesse"

Louga — Du quotidien national "Le Soleil" au Parti socialiste (PS, mouvance présidentielle), Rokhaya Diaw fait l'unanimité.

Si ses anciens collaborateurs de l'Astre de Hann qu'elle a quitté il y'a quatre ans par anticipation en raison d'une santé chancelante retiennent d'elle son esprit d'entreprise, ses camarades socialistes ne tarissent pas d'éloge sur son "humilité", sa "sociabilité" autant de caractères qui ont fini de faire l'unanimité autour de sa personne.

Le secrétaire général du PS, Ousmane Tanor Dieng disait d'elle que c'est une "candidate sans problème". En effet au Parti socialiste (PS) tout comme au sein de la coalition Benno Bokk Yakaar, la candidature de Rokhaya Diaw comme colistière du maire Moustapha Diop est passée comme lettre à la poste.

Ce consensus autour de sa personne va même au-delà de la coalition gouvernementale et une des candidates de l'opposition n'a pas manqué de lui manifester son regret de ne pouvoir lui accorder sa voix à celle qui a longtemps cheminé avec le PS sans rien revendiquer.

Rokhaya Diaw fait partie des pionniers du PS qu'elle a rejoint depuis 1976 et y a assumé depuis lors plusieurs responsabilités comme secrétaire administratif de la coordination de la jeunesse féminine de Louga, membre du secrétariat national des jeunes socialistes du Sénégal et du comité central, etc.

Elle a, au nom du PS, eu à participer à plusieurs rencontres nationales et internationales. Et la nouvelle députée de citer entre autres les universités d'été du PS, le Forum de Paris en 1989 en compagnie du président Abdou Diouf.

Parlant de son entrée au PS, elle se souvient avoir été recommandée par l'ancien maire et ministre Moustapha Cissé à Daby Diagne qui a guidé ses premiers pas chez les verts.

Elle a rappelé avoir été investie par deux fois sans être élue. "La première fois, j'étais à la 18e place sur la liste nationale malheureusement, nous n'avions que 14 élus", confie Rokhaya Diaw qui se rappelle pour la deuxième fois avoir cédé sa place après des négociations qui ont tiré en longueur tard dans la nuit à 4 h du matin à un camarade en l'occurrence Khalifa Sall avec qui elle a de bons rapports depuis toujours.

A propos de ce dernier, elle ne perd pas espoir "de le voir regagner les rangs derrière son grand-frère Ousmane Tanor Dieng qui ne lui veut que du bien" malgré les soubresauts et les divergences politiques inhérentes à toute formation.

Elle est surtout connue pour avoir assumé les fonctions de chargée de la commission sociale des handicapées et personnes âgées à la mairie de Louga sous le magistère de sa sœur Aminata Mbengue, "une parente du Walo" d'où elles sont originaires qui a pesé pour son investiture.

A côté de ce cursus politique, Rokhaya Diaw a un parcours professionnel très riche au sein du journal "Le Soleil" qu'elle a intégré en 1983 comme assistante comptable. "Le Soleil c'est ma famille et d'ailleurs les femmes s'apprêtent à organiser une fête pour mon élection, elles attendent que je fixe une date", dit celle qui a fait deux pèlerinages à la Mecque : la première fois envoyée par le journal nationale et l'autre fois par l'ancien président de la République Abdou Diouf.

Entre Rokhaya Diaw et la ville de Louga, les liens sont solides. Rokhaya qui a fait toute sa carrière dans la capitale du Ndiambour a failli, à deux reprises, rendre le tablier pour avoir été affectée à Dakar. Elle ne pouvait abandonner sa mère alitée mais a eu toujours une écoute favorable de ses supérieurs pour rester auprès de sa famille.

D'ailleurs, la nouvelle appelée à l'Assemblée nationale n'hésite pas à brandir avec fierté, parmi ses nombreuses décorations, les médailles de vermeil et d'argent mais aussi son titre d'officier de l'ordre national du Mérite.

Elle compte être le député du peuple en mettant en avant les préoccupations de son département de Louga au nom duquel elle va siéger pour cette treizième législature.

Sénégal

Descente implacable aux enfers de Michael Reza Pacha, les masques tombent

Confidentiel Afrique qui suit en exclusivité de très près voilà plusieurs mois l'affaire… Plus »

Copyright © 2017 Agence de Presse Sénégalaise. Droits de reproduction et de diffusion réservés. Distribué par AllAfrica Global Media (allAfrica.com). Pour toute modification, demande d'autorisation de reproduction ou de diffusion, contactez directement le propriétaire des droits en cliquant ici.

AllAfrica publie environ 900 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.